2 avril 2021
Belœil reçoit près de 25 000 $ pour développer le transport actif
Par: Sarah-Eve Charland

La Ville de Beloeil souhaite consulter la population afin d'améliorer le transport actif sur son territoire. Photothèque | L’Œil Régional ©

La subvention du Programme pour les milieux de vie durables du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation servira à la planification du transport actif de la Ville de Belœil. La Ville a reçu un montant de 25 285 $ qui servira à verdir cette trame de déplacement. Belœil souhaite ainsi hausser son couvert végétal et créer des zones d’ombre pour rendre les transports actifs plus agréables lors de températures élevées l’été.

Publicité
Activer le son

Le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation a fait l’annonce de 32 projets pour l’ensemble de la province, représentant un investissement de 2,2 M$.

« Le projet est donc directement en lien avec l’adaptation aux changements climatiques. En effet, les changements climatiques rendent les surfaces imperméables, telles que l’asphalte, beaucoup plus chaudes l’été en raison de l’absorption de la chaleur par ces surfaces foncées. Cela contribue aux effets d’îlots de chaleur et peut dissuader les gens à choisir les déplacements actifs plutôt que la voiture. Le projet vient donc aussi encourager la diminution des gaz à effet de serre en optant pour les transports actifs qui n’émettent aucun gaz à effet de serre », explique la porte-parole de la Ville de Belœil, Émélie Trinque.

Le projet de la Ville de Belœil s’appelle Trame verte et active et sera réalisé par l’organisme Nature-Action Québec. La Ville compte réaliser un sondage auprès des citoyens afin de recueillir des informations, entre autres, sur les habitudes de déplacement des résidents, les freins à l’utilisation du réseau actuel et les facteurs pouvant avoir un impact positif sur leur volonté à utiliser les transports actifs. Ce sera suivi de la phase de création de plans concepts et de simulations visuelles.

Le coût du projet total est de 50 569 $. En plus de la subvention gouvernementale, Belœil recevra une contribution de 6500 $ de Nature-Action Québec. Belœil offrira des services et de la main-d’œuvre, ce qui représentera une valeur de 2200 $. Elle déboursera donc 16 584 $ de son budget. Ce projet s’inscrit dans le Plan de lutte contre les îlots de chaleur et le ruissellement de Nature-Action Québec. Pour le moment, la Ville n’a pas l’autorisation de dévoiler les détails du projet. Le dévoilement devrait se faire prochainement.

La MRC de la Vallée-du-Richelieu a aussi obtenu une aide financière de 20 000 $ du Programme pour les milieux de vie durables du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Cette somme permettra de réaliser un sentier multifonctionnel nord-sud.

image