2 juillet 2020
L’Œil sur le conseil
Belœil en bref
Par: Sarah-Eve Charland

Maisons sur la rue Yolande-Chartrand. Photo François Larivière | L’œil Régional ©

Les élus de Belœil se sont réunis en séance du conseil municipal le 22 juin. Voici quelques faits saillants.

Publicité
Activer le son

Permis annulé sur Yolande-Chartrand

Le permis permettant d’ajouter un usage supplémentaire, soit un logement, pour une maison située sur la rue Yolande-Chartrand a été annulé. Lors de la dernière séance du conseil, les résidents de la rue s’étaient opposés à la construction d’une maison avec un logement accessoire, craignant ainsi un précédent qui aurait pu changer le visage du quartier. La Ville a poursuivi ses démarches pour empêcher que cette situation se reproduise en adoptant le second projet de règlement du changement de zonage. Selon ce règlement, il ne sera plus permis d’ajouter des logements additionnels aux maisons unifamiliales du secteur.

Classes modulaires au Cœur-des-Monts

Les élus ont autorisé l’ajout de classes modulaires sur le terrain de l’école primaire au Cœur-des-Monts. Cette autorisation vient avec une condition. Ces modules ne pourront pas être installés plus de cinq ans. « On ne veut pas que ces bâtiments temporaires, comme dans d’autres villes, deviennent permanents. On a un problème à au Cœur-des-Monts. Ça prenait une solution. Le [Centre de services scolaire des Patriotes] a bougé », souligne le conseiller et président du Comité consultatif d’urbanisme, Réginald Gagnon.

Renaturaliser le Domaine Aurèle-Dubois

La Ville poursuit ses démarches pour renaturaliser le Domaine culturel Aurèle-Dubois. Elle a donné un contrat de près de 50 000 $ à Nature-Action Québec, qui aura notamment pour objectif d’obtenir les autorisations du ministère de l’Environnement. Ce projet consiste entre autres à aménager des sentiers accessibles à tous. Pour les phases subséquentes, Belœil espère mettre la main sur des subventions.

image