28 février 2018
Club de Golf Belœil
Beaucoup de chiens sans laisse, selon des usagers
Par: Karine Guillet
Des propriétaires de chien utilisent le club de Golf Beloeil comme un parc à chien. Photo: Robert Gosselin.

Des propriétaires de chien utilisent le club de Golf Beloeil comme un parc à chien. Photo: Robert Gosselin.

Des utilisateurs du Club de golf Belœil tempêtent contre des propriétaires de chien qui ne tiennent pas leur animal en laisse, malgré la réglementation en vigueur. Des maîtres déplorent cependant que le golf soit le seul endroit où ils peuvent prendre l’air avec leur animal.

Une utilisatrice du club de golf, Diane Dupont, a informé L’Œil Régional de la problématique il y a quelques semaines. Un autre usager, Guillaume Chevalier, raconte avoir croisé une vingtaine de compagnons canins sans laisse lors de sa dernière balade au club de golf, un samedi après-midi. «Je comprends qu’en l’absence d’autres options, certains soient tentés de contourner le règlement, mais ce n’est pas une raison valable pour faire sentir aux autres usagers qu’ils ne sont pas à leur place. La Ville doit également prendre ses responsabilités et créer un lieu exclusif et accessible où les chiens pourront se dépenser sans déranger personne.»

Le seul endroit pour eux, disent les maîtres
Un citoyen et propriétaire de chien, Christophe Baud, a pour sa part souligné dans une réponse à une lettre publiée dans L’Œil Régional qu’il fréquente le club de golf depuis sept ans avec son chien, sans laisse. «Je peux me le permettre ainsi, car je l’ai élevé́de sorte que lorsque c’est nécessaire, je le garde à mes côtés le temps de croiser d’éventuels piétons ou fondeurs», dit-il dans une lettre envoyée au journal. S’il se réjouit que tous puissent fréquenter le club de golf l’hiver, il se désole que la solution avancée par des citoyens qui ont peur des chiens soit de mettre les chiens en enclos. Il est toutefois d’accord que les propriétaires qui ne peuvent pas contrôler leur animal devraient utiliser la laisse.
Deux autres propriétaires de chien rencontrés par L’Œil Régional soulignent que le club de golf est le seul endroit où ils peuvent marcher avec leur chien en plein air, puisque le parc à chien, trop petit, n’offre pas cette possibilité. Ils soulignent même avoir vu plusieurs fois des propriétaires de chien ramasser les excréments laissés par d’autres chiens que les leurs, afin de s’assurer qu’ils puissent continuer à utiliser l’endroit. L’une des deux maîtres a déjà eu une altercation avec un autre utilisateur, qui aurait donné un coup de pied à son animal, parce qu’il en avait peur.
La réglementation actuelle oblige tout propriétaire de chien à tenir son animal en laisse et sous son contrôle en tout temps lorsqu’il se trouve sur la voie publique. Selon le porte-parole de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, Jean-Luc Tremblay, le règlement concernant la garde des animaux s’applique dans le cas du club de golf, même s’il s’agit d’une propriété privée, puisque le club de golf est accessible aux résidents de Belœil gratuitement l’hiver.

La Ville au courant
La porte-parole de la Ville de Belœil, Caroline Nguyen Minh, affirme que la Ville n’a reçu aucune plainte formelle à ce sujet, mais qu’elle a été mise au fait que certains propriétaires de chiens ne respectent pas les règles.
La porte-parole confirme que la Ville analyse actuellement les solutions possibles pour faire respecter son règlement.
La Ville avait posé une affiche à l’entrée du club de golf l’an dernier pour avertir les maîtres que leur chien devait être tenu en laisse en tout temps. La Ville devrait d’ailleurs installer une dizaine de panneaux dans le sentier piétonnier du golf pour la prochaine saison hivernale, puisque la saison froide tire déjà à sa fin.

Parc à chien peu utilisé
Belœil possède déjà un parc à chien, dans la zone industrielle, de l’autre côté de l’autoroute 20. L’an dernier, des propriétaires de chien avaient toutefois lancé une pétition, qui avait recueilli une trentaine de signatures, pour demander à la Ville d’aménager un autre parc canin. Les instigatrices de la pétition signalaient que l’actuel parc à chien était peu convivial en raison du manque d’ombrage et de vents forts. Elles soulignaient d’autant plus que la localisation de l’actuel parc à chien était peu conviviale puisqu’elle forçait les propriétaires à prendre leur voiture pour s’y rendre.
Belœil avait interdit en 2014 la présence de chiens sur les plateaux sportifs, après avoir reçu plusieurs plaintes de citoyens concernant la présence d’excréments fréquents. La Ville a d’ailleurs fait appel à la collaboration des citoyens pour demander aux propriétaires d’utiliser le licou lors d’événements publics, après avoir recensé plusieurs incidents impliquant un chien, dont une morsure.
Dans son plus récent rapport annuel, la Régie de police indiquait avoir reçu plus de 3000 plaintes liées aux chiens depuis 2010 sur son territoire. Plus de 300 concernaient des attaques.

image