3 octobre 2019
Avec Marie-Nicole Lemieux et Raymond Cloutier
Baudelaire à l’honneur au Centre culturel de Belœil
Par: Olivier Dénommée
Marie-Nicole Lemieux est une des contraltos les plus connues au monde. Avec le pianiste Daniel Blumenthal, elle interprète 12 des poèmes de Baudelaire mis en musique par les plus grands compositeurs.
Photo Denis Rouvre

Marie-Nicole Lemieux est une des contraltos les plus connues au monde. Avec le pianiste Daniel Blumenthal, elle interprète 12 des poèmes de Baudelaire mis en musique par les plus grands compositeurs. Photo Denis Rouvre

Raymond Cloutier interprète Charles Baudelaire au 19e siècle, pendant qu’il écrivait certains de ses poèmes les plus célèbres.
Photo gracieuseté

Raymond Cloutier interprète Charles Baudelaire au 19e siècle, pendant qu’il écrivait certains de ses poèmes les plus célèbres. Photo gracieuseté

Plus de 150 ans après sa mort, la poésie de Charles Baudelaire est toujours bien vivante. Le comédien Raymond Cloutier, la chanteuse contralto Marie-Nicole Lemieux et le pianiste Daniel Blumenthal combinent leurs efforts pour faire revivre ce fameux poète français sur scène le temps de L’invitation au voyage, une série de spectacles qui s’arrêtera au Centre culturel de Belœil le dimanche 6 octobre.

En entrevue téléphonique, Raymond Cloutier décrit ce spectacle comme un récital bâti autour du recueil Les Fleurs du mal, présentant une douzaine de poèmes qui ont été par la suite mis en musique par des compositeurs comme Fauré, Debussy, Chausson ou encore Léo Ferré. Ces pièces seront interprétées par Marie-Nicole Lemieux et Daniel Blumenthal, tous deux des artistes de renommée internationale qui sont habitués à travailler ensemble. « Ce sont deux grands solistes qui se répondent. C’est assez fabuleux à voir! De mon côté, j’apporte un côté théâtral en interprétant Baudelaire lui-même pendant qu’il écrivait ces poèmes. »
Raymond Cloutier précise que les artistes demeurent toujours sur scène, mais qu’ils vivent en parallèle : les musiciens, aujourd’hui; Baudelaire, en 1860. Et, malgré sa grande expérience, l’acteur s’admet particulièrement happé par le talent de ses partenaires de scène. « Entendre la voix de Marie-Nicole Lemieux, ça n’a pas de bon sens à quel point c’est beau! Son interprétation me donne des frissons chaque fois et je me sens comme un petit gars devant elle », avoue-t-il.

Version bonifiée
Ce n’est pas la première fois que L’invitation au voyage est proposée sur scène : une première version avait été présentée à Montréal il y a trois ans. « On avait monté un spectacle qui a été présenté au Théâtre Outremont à l’époque. Marie-Nicole avait déjà plusieurs chansons basées sur les poèmes de Baudelaire dans son répertoire et j’ai bâti le spectacle autour de ça, se souvient Raymond Cloutier. De mon côté, j’ai voulu ramener les poèmes de Baudelaire à leur sens d’origine en imaginant l’état dans lequel il était en les écrivant, comme s’il parlait de lui-même. Ça a été un vrai travail de bijoutier et ça avait été un grand succès il y a trois ans! »
Depuis, le spectacle a été retravaillé en vue de cette petite tournée automnale, dont la première date hors Montréal sera à Belœil. « Chez vous le 6 octobre, ce sera le premier spectacle avec la nouvelle scénographie. Ce qu’on propose, c’est un spectacle simple à l’approche sympathique et ouverte qui permettra, je l’espère, de découvrir Baudelaire d’une autre façon », estime Raymond Cloutier.
Il fait le pari que L’invitation au voyage pourra aussi attirer les jeunes générations. « Ne serait-ce que pour l’intérêt musical : la musique classique française était grandiose à cette époque. » Il ajoute aussi que bien des amateurs d’art – dont lui – ont eu la piqûre après avoir lu les écrits de Baudelaire, qui sont loin d’être « juste des mots alignés ». L’invitation est donc lancée! Ce spectacle intemporel a lieu le dimanche 6 octobre, à 15 h, au Centre culturel de Belœil. Pour se procurer des billets : diffusionscoulisse.ca.

image