28 mai 2021
Feux de foyer extérieurs
Aucun durcissement des règles prévu dans la région
Par: Denis Bélanger

Le débat est lancé dans plusieurs municipalités du Québec quant à l’interdiction des feux de foyer extérieurs. Le sujet n’est toutefois pas à l’agenda à court terme dans les municipalités urbaines de la région, où les feux seront d’ailleurs permis dans quatre villes cet été.

Publicité
Activer le son

Les feux de foyer extérieurs sont autorisés à Otterburn Park, Mont-Saint-Hilaire et McMasterville. À McMasterville, les feux ne sont permis qu’en soirée du vendredi au dimanche, et ce, à longueur d’année. Notons que ces règlements imposent des distances minimales et des dispositifs obligatoires au foyer.

Le maire de McMasterville, Martin Dulac, a indiqué qu’il n’avait pas l’intention d’interdire les feux de foyer extérieurs sur tout le territoire de la municipalité. Il avait partagé cette position à la suite d’une intervention d’une citoyenne qui réclamait une interdiction complète. M. Dulac avait néanmoins affirmé qu’il ferait de la sensibilisation pour s’assurer que les gens brûlent les bonnes matières et respectent aussi leurs voisins. « C’est un dossier extrêmement sensible qui provoque des débats dans plusieurs villes à l’heure actuelle. »

De son côté, Otterburn Park a sondé les citoyens l’automne dernier et 88 % des répondants ont indiqué ne pas souhaiter une interdiction des feux de foyer extérieur. De plus, 67 % des répondants estimaient que le règlement à cet effet était adéquat.

À Mont-Saint-Hilaire, la modification de la réglementation des feux de foyer extérieurs ne figure pas non plus dans les projets actifs.

Deux exceptions

Saint-Basile-le-Grand interdit les feux à ciel ouvert dans le périmètre urbain. Mais en raison de la pandémie, la Municipalité tolèrera encore cette année cette activité pour un deuxième été consécutif. Les Granbasilois pourront faire des feux dans leur cour du 24 juin au 10 octobre inclusivement. La tolérance s’appliquera du jeudi au dimanche, de 19 h à 23 h.

La Ville sollicitera également le civisme de tous les citoyens afin d’éviter de faire des feux lors des périodes de canicule. Ainsi, en période de sècheresse, il est possible que la Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu (RISIVR) diffuse des avis d’interdiction de faire des feux afin de suivre les recommandations émises par la Société́ de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

Il n’y aura qu’à Belœil où les feux de foyer extérieurs seront interdits cet été si le feu n’est pas utilisé pour la cuisson d’aliments. Un changement de réglementation n’est pas non plus prévu.

image