5 avril 2016
Application Voilà! : une réaction inégale selon les municipalités
Par: L'Oeil Régional
L'abonnement à l'application <I>Voilà!<I> est gratuit pour les Villes et les citoyens.

L'abonnement à l'application Voilà! est gratuit pour les Villes et les citoyens.

Les municipalités de la région abonnées à l’application Voilà!, qui permet aux citoyens de signaler des problèmes non urgents, ne réagissent pas à la même vitesse. Selon les municipalités, le temps de réponse va de moins d’une semaine à aucun suivi.

Consultez notre carte interactive pour connaître les trois endroits signalés par notre journaliste.

L‘Œil Régional a envoyé, le 10 mars, une requête aux trois municipalités de la région qui utilisent Voilà! afin d’évaluer l’efficacité de l’application par Saint-Jean-Baptiste, Otterburn Park et Saint-Basile-le-Grand. Aux fins de l’exercice, le journaliste a signalé des nids-de-poule à réparer.

Communication rapide

Saint-Basile-le-Grand a colmaté le nid-de-poule, situé sur la rue Mathieu, cinq jours plus tard. La journée même de la requête, Saint-Basile-le-Grand avait envoyé un accusé de réception par courriel. De plus, la municipalité a également informé par courriel le journaliste de la réparation.

Comme pour la majorité des Villes au printemps, Saint-Basile-le-Grand place les nids-de-poule en priorité, indique le directeur général Jean-Marie Beaupré. Il se désole de voir encore peu de résidents utiliser l’application. La Ville compte aussi son propre système de requêtes en ligne. Les signalements Voilà! passent par ce système.

Sans réponse

De son côté, Otterburn Park n’avait toujours pas, une semaine plus tard, réparé les nids-de-poule à l’angle des rues Victoria et Prince-Arthur. La Ville assure toutefois qu’à la suite d’un signalement, les travaux sont réalisés à l’intérieur de deux à trois jours. La porte-parole d’Otterbun Park, Jenifer Brault, évoque plusieurs bris d’eau sur le territoire et l’absence de deux cols bleus blessés pour expliquer le délai d’intervention.

Mme Brault indique que la Ville ne fait pas automatiquement de suivi auprès des citoyens requérants puisque les travaux sont à l’habitude réalisés rapidement.

La Ville n’a pas non plus envoyé d’accusé de réception ou de courriel au signalement du journaliste. Otterburn Park n’a pas acheté l’option permettant d’envoyer automatiquement un accusé de réception.

«Nous n’avons pas encore assez de signalements&nbsp; Voilà! pour en faire la dépense, mais nous avons toujours eu les accusés de réception dans le module gratuit.&nbsp; […] Nous allons faire le suivi avec PG [Solutions] afin d’obtenir des réponses et comprendre pourquoi tu n’as pas reçu d’accusé de réception», a expliqué par courriel Mme Brault.

Premier signalement

À Saint-Jean-Baptiste, le directeur des travaux publics et de l’urbanisme a envoyé une réponse le 14 mars.

Dans son courriel, il informe que «plusieurs opérations de colmatage» ont été réalisées et que d’autres travaux seront faits durant l’été pour réparer les autres nids-de-poule du rang de la Rivière Nord.

L’Œil Régional a été l’un des premiers à envoyer une requête par Voilà!&nbsp; à Saint-Jean-Baptiste, mentionne le directeur général de la municipalité, Denis Meunier.

Ailleurs dans la Vallée

Le Journal de Chambly a aussi testé l’application Voilà!&nbsp; auprès des municipalités de Carignan, Richelieu et Saint-Mathias. Chacune des municipalités a colmaté les nids-de-poule signalés.

image