3 mai 2018
42 nouveaux médecins l’an dernier
Par: Karine Guillet
Trois des 21 postes en médecine interne étaient vacants dans les hôpitaux de la région. Photo: Pixabay

Trois des 21 postes en médecine interne étaient vacants dans les hôpitaux de la région. Photo: Pixabay

La région a accueilli 42 médecins spécialistes et omnipraticiens dans la dernière année, mais a toutefois dû composer avec le départ de dix autres. Malgré l’arrivée de médecins spécialistes, la région, comme ailleurs dans la province, peine toujours à recruter des gériatres.

Selon le plan d’effectifs médicaux par spécialité, publié au début d’avril, il manquait au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME) 16 médecins spécialistes pour combler son équipe, dont 8 postes étaient vacants à l’hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe. L’an dernier, le CISSSME était en déficit de 19 médecins spécialistes, dont une dizaine à l’hôpital de Saint-Hyacinthe.
Pour l’ensemble de ses trois hôpitaux, le CISSSME affichait des manques d’effectifs en allergo-immunologie, chirurgie plastique, gériatrie, médecine d’urgence, neurologie, médecine interne, ophtalmologie, pédiatrie générale, pédopsychiatrie, radiologie diagnostique et rhumatologie. Le CISSSME indique toutefois être en processus de recrutement pour plusieurs postes.
Les manques se faisaient particulièrement ressentir en gériatrie, alors que quatre des cinq postes attribués à la région demeuraient vacants au début d’avril, un domaine où de nombreuses régions affichent d’ailleurs un manque. Dans l’ensemble de la province, près du tiers des postes en gériatrie n’étaient pas comblés au début d’avril.
Deux postes, en pédiatrie et en pédopsychiatrie, étaient vacants depuis plus d’un an.

Médecins de famille
Du côté des médecins de famille, le Centre intégré a accueilli 22 nouveaux médecins pour l’ensemble de son territoire, dont 10 pour la région de la Vallée-du-Richelieu et de Saint-Hyacinthe. Au total, le CISSSME compte maintenant 329 médecins de famille, dont 122 œuvrent dans la région. En décembre, 79 % de la population de la région était inscrite à un médecin de famille. n

image