18 mai 2016
116/boulevard du Millénaire: une intersection à risque
Par: Karine Guillet
L'intersection a fait un blessé, la semaine dernière.

L'intersection a fait un blessé, la semaine dernière.

SAINT-BASILE-LE-GRAND.. L’intersection du boulevard du Millénaire et de la route 116 a causé de nombreuses victimes au cours des dernières années. Des accidents qui auraient pu être évités en repensant l’intersection, croient des usagers de la route.

 

L’intersection a d’ailleurs fait un blessé la semaine dernière, alors qu’un planchiste de 17 ans a atterri dans le pare-brise d’un véhicule faisant face à un feu vert. Le planchiste a été envoyé à l’hôpital pour des fractures multiples. La conductrice a été traitée sur place pour un état de choc.

Selon le Portrait des victimes d’accidents de la route 2008-2012, publié par la Direction de la santé publique de la Montérégie, l’intersection a causé entre 12 et 24 victimes en quatre ans. C’est sans compter les nombreux accidents impliquant des victimes rapportés à proximité de cette intersection au cours de la même période.

Mélanie Bertin, qui travaille à quelques pas de cette intersection, soutient que les employés du commerce dans lequel elle travaille sont souvent confrontés à des problématiques à cause de cette intersection. Elle souligne voir fréquemment des piétons coincés sur le terre-plein central.

Selon elle, l’achalandage de la voie ferrée a un impact sur le comportement des automobilistes. «Les automobilistes sont stressés parce que ça peut parfois être long avant de traverser à cause du chemin de fer. Alors quand la lumière change, ils veulent traverser», illustre-t-elle.

Klaxonnée par les véhicules

Nathalie Boyd, qui résidait à Saint-Basile jusqu’à tout récemment, soutient que la traverse pour piéton s’avère souvent périlleuse pour les usagers de la route.

«On se fait frôler par des autos, on se fait klaxonner. Mon mari s’est déjà fait toucher plus d’une fois par des autos»

Selon elle, le fait que le feu piétonnier ne reste vert que quelques secondes contribue à augmenter la frustration des automobilistes envers les piétons. Elle a rapporté la situation au ministère des Transports du Québec (MTQ) et à la Ville de Saint-Basile.  Le MTQ soutient pour sa part que la configuration des feux de circulations pour piétons et automobilistes sont conformes aux normes de sécurité routière.  Les quelques secondes durant laquelle la traversée pour piétons est protégée suffisent pour les piétons se rendent jusqu’au centre de 116 et ainsi les rendre visibles aux véhicules pour la suite de la traversée sur main rouge clignotante.

D’autres piétons rencontrés sur place n’ont pas de problèmes avec l’intersection, mais remarquent que les voitures en provenance du boulevard du Millénaire tournent souvent à droite pour s’engager sur la route 116, même lorsqu’il y a des piétons.

Les piétons aussi impatients

Le conseiller municipal Maurice Cantin, membre du comité de circulation de Saint-Basile-le-Grand, confirme que la Ville a reçu plusieurs demandes citoyennes pour revoir la configuration de l’intersection. Il constate toutefois que les piétons se montrent aussi impatients.

«Le plus sécuritaire, c’est de traverser la voie ferrée, traverser du Millénaire pour retraverser la voie ferrée et traverser la route 116. Souvent, c’est là que les gens ne veulent pas attendre.»

Le MTQ conscient du problème

Afin de réduire le risque d’accident, la Ville a demandé à la Régie intermunipale de police Richelieu Saint-Laurent de prêter une attention particulière à ce secteur.

Le comité de circulation a communiqué avec le MTQ, qui a juridiction à cette intersection, pour voir si la traversée pouvait être optimisée.   

Le MTQ précise que cette intersection fait partie des secteurs analysés par un comité chargé d’examiner plusieurs aspects liés à la sécurité routière sur la 116 formé l’an dernier.  Le comité devrait d’ailleurs compléter un diagnostic de sécurité routière et une réévaluation des limites de vitesse au cours des prochains mois.

image