6 novembre 2017
Yves Lessard sera «le maire de toutes les générations»
Par: Karine Guillet

Yves Lessard. Photo: Archives

L’ex-député bloquiste de Belœil-Chambly Yves Lessard succédera à Bernard Gagnon à la mairie de Saint-Basile-le-Grand. Le politicien l’a emporté sur son plus proche rival, le chef du Parti Grandbasilois Maurice Cantin, avec une confortable majorité de 1179 votes.

M. Lessard a récolté 53% des appuis, contre 32% pour Maurice Cantin et 14% pour l’indépendant André Métivier.

Après sa victoire, dimanche soir, Yves Lessard a promis qu’il serait le maire de toutes les générations. Il n’avait aussi que des bons mots pour le Parti Grandbasilois, qui a mené une campagne respectueuse et efficace. «J’ai connu ça aussi la défaite, a-t-il rappelé à ses adversaires. Vous avez tout le respect des gens. Il y a une conjoncture qui faisait en sorte que les gens souhaitaient avoir un changement pour une autre forme d’élan à donner à notre municipalité.»

Le Parti Grandbasilois conservera deux sièges au conseil municipal, alors que la conseillère Line Marie Laurin (2) a été réélue et que Valérie Sirois l’a emporté sur Henry Skene dans le district 3. Les indépendants Josée Laforest (1), Richard Pelletier (4), Guy Lacroix (5) et Émile Henri (6) compléteront le conseil. «Peu importe votre appartenance, que vous soyez indépendants ou du Parti Grandbasilois, vous pouvez être surs que je vais travailler avec vous pour qu’on réussisse à donner à Saint-Basile-le-Grand un résultat de qualité, avec le même souci pour les gens que l’équipe grandibasiloise a eu lors de ses mandats passés», a assuré le nouveau maire à ses conseillers.

Maurice Cantin a félicité son adversaire. «La population a décidé dans ce sens-là. Je pense que c’est correct. Félicitations à tous ceux qui sont élus, ceux du Parti Grandbasilois, mais aussi les jeunes», a-t-il, en référence au nouvel élu, Émile Henri. Rappelons que le nouveau conseiller avait lancé il y a quelques mois une pétition pour remettre sur pied le skatepark de la municipalité.

Le taux de participation a été de 44,6%, une participation équivalente à celle des élections de 2013.

 

image