22 octobre 2019
Yves-François Blanchet s’impose dans Belœil-Chambly
Par: Sarah-Eve Charland

Le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet a récolté 50,6 % des votes dans la circonscription de Belœil-Chambly. Photo Yann Canno | L'Œil Régional ©

« Nous revenons de loin, mais nous irons encore plus loin », a affirmé le chef du Bloc québécois et nouvellement élu député de Belœil-Chambly, Yves-François Blanchet, peu de temps après le dévoilement des résultats de l’élection générale. Avec une avance confortable, M. Blanchet a remporté les suffrages dans la circonscription avec 50,6 % des voix.

L’heure était à la fête au rassemblement de l’association locale du Bloc québécois à Chambly lundi soir. Après l’annonce de l’élection de M. Blanchet, les partisans scandaient la chanson thème de la campagne Le Québec, c’est nous, chantée par Éric Lapointe.

Le député a récolté 34 902 votes, soit une différence de 18 998 votes de son plus près adversaire, la candidate du Parti libéral Marie-Chantal Hamel. Aux élections fédérales de 2015, le candidat du Bloc québécois avait récolté 27 % des intentions de vote, ce qui le plaçait au troisième rang.

Alors que M. Blanchet a célébré les résultats au rassemblement du parti à Montréal, il s’est d’abord adressé brièvement à ses militants de Belœil-Chambly par le biais d’une vidéoconférence quelques minutes après l’annonce de son élection.

« Je veux vous remercier. Vous êtes là pour célébrer. On est pas mal sur qu’on est plus que trente députés. On est pas mal sur qu’on vient de tripler la députation du Bloc québécois à Ottawa. On se revoit très bientôt », a-t-il lancé.

Un peu après minuit, il a tenu un discours à l’attention de l’ensemble de la population. « Je veux remercier les militantes et militants de Belœil-Chambly, les électeurs de Belœil-Chambly. Vous m’avez accueilli avec une chaleur, ma foi, bien au-delà de mes espérances », a-t-il dit d’emblée.

Le Bloc québécois renait

M. Blanchet a souligné avoir mené une campagne propre, d’idées et de cœur, ce qui a été récompensé par l’élection de 32 députés à travers la province. « Réalisez il y a quatre mois, six mois, quand on était encore des fous. Il y a des fous qui ont dit oui et qui s’en viennent à la Chambre des communes. Ces gens-là ont mis une vie professionnelle de côté et ils ont gagné une obligation solennelle envers les Québécois. »

Il a réaffirmé son engagement envers la laïcité, la langue française et son opposition à davantage de pétrole qui passe par le Québec. Il a aussi ajouté être un allié des minorités francophones hors Québec et des Premières nations.

« Au Québec, le Bloc québécois ne veut pas former un gouvernement ni même y participer. En revanche le Bloc québécois peut au mérite collaborer avec n’importe lequel gouvernement. Si ce qui est proposé est bon sur le Québec, vous pourrez compter sur nous. Si ce qui est mis de l’avant est nuisible pour le Québec, le Bloc québécois se dressera sur le chemin. Si le gouvernement est parlable, il est dans le tempérament même des Québécois d’être parlable, alors le Bloc québécois sera parlable », souligne-t-il.

À lire aussi:

 

image