22 septembre 2021
Parti des citoyens de Belœil
Yves Deshaies voit une nouvelle école dans le parc Lorne-Worsley
Par: Olivier Dénommée
Yves Deshaies, chef et candidat à la mairie de Belœil pour le Parti des citoyens, a livré un vibrant plaidoyer pour améliorer l’environnement scolaire, public et récréatif de la ville, à commencer par le parc Lorne-Worsley. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Yves Deshaies, chef et candidat à la mairie de Belœil pour le Parti des citoyens, a livré un vibrant plaidoyer pour améliorer l’environnement scolaire, public et récréatif de la ville, à commencer par le parc Lorne-Worsley. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Le Parti des citoyens, dirigé par le candidat à la mairie de Belœil Yves Deshaies, n’est pas encore prêt à dévoiler sa plateforme complète, mais il a donné un aperçu de ses engagements sur le plan de l’environnement scolaire, public et récréatif en exprimant sa préférence de voir apparaître la nouvelle école dans le parc Lorne-Worsley, un endroit en grand besoin d’amour, selon lui.

Publicité
Activer le son

C’est d’ailleurs à cet endroit que M. Deshaies a convoqué L’Œil Régional pour exprimer sa pensée. « J’invite les citoyens à visiter le parc Gilles-Plante à McMasterville et le parc N.-P.-Lapierre à Sainte-Julie, dotés d’équipements publics de très grande qualité. Ici, c’est honteux et ce n’est pas à l’image de ce que l’on souhaite pour nos enfants », commente le candidat, affirmant que le parc est doté d’un aménagement digne des années 1970. « Les grands perdants, ce sont nos enfants. »

Le Parti des citoyens souhaite envoyer le message qu’à Belœil, « on est capables », et tient à ce qu’on étudie prioritairement la possibilité d’installer la future école dans le parc Lorne-Worsley et le doter d’installations plus modernes. « Ici, il y a l’espace requis pour bâtir une école. Avant de penser à tout autre site, il faut considérer cet endroit. » M. Deshaies souhaite aussi « rétablir les communications entre le Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP) et la Ville » pour planifier au mieux cette nouvelle construction et les installations sportives et récréatives qui l’entoureraient.

M. Deshaies ne s’est toutefois pas mouillé quant aux investissements nécessaires pour réaliser son rêve. « Il faut y aller progressivement, selon les ressources de la Municipalité. » Selon lui, les citoyens à qui il a parlé de cette idée l’ont très bien accueillie. « Les gens me disent que lorsque leurs enfants jouent à Sainte-Julie, ils voient de belles installations modernes, mais ils n’ont pas de fierté à recevoir les autres équipes ici. Il est temps d’arrêter d’échouer et de choisir de réussir », martèle-t-il.

Du côté du Centre de services scolaire, on n’a pas tenu à commenter la préférence du Parti des citoyens quant à l’emplacement idéal pour la future école. « Les discussions se poursuivent entre les représentants du CSSP et la Ville afin d’identifier le meilleur emplacement qui répondra aux besoins des parents et des citoyens », a simplement répondu Lyne Arcand, directrice adjointe et secrétaire générale adjointe et des communications au CSSP.

D’autres annonces à venir
Maintenant que les élections fédérales sont terminées, le Parti des citoyens de Belœil devrait faire d’autres annonces prochainement, à la fois pour présenter d’autres candidatures et dévoiler sa plateforme complète. « Je peux déjà dire que nous aurons une équipe complète », assure Yves Deshaies, qui n’a jusqu’à présent présenté que deux candidatures en vue des élections du 7 novembre.

image