26 janvier 2018
Urgences: une vingtaine de places supplémentaires pour la région
Par: Karine Guillet

photo: Archives

Le Centre intégré de santé et de services sociaux Montérégie-Est (CISSSME) pourrait recevoir 25 places supplémentaires pour désengorger les urgences des hôpitaux Honoré-Mercier, Pierre-Boucher et Hôtel-Dieu de Sorel.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, avait annoncé le 12 janvier un investissement supplémentaire de 23 M$ pour l’ajout de 350 places extrahospitalières à Montréal, Laval, Lanaudière, les Laurentides et la Montérégie afin de désengorger les urgences.

D’ici le 31 mars, il compte investir 5,7 M$ pour aider les urgences, qui doivent composer avec un achalandage élevé en raison de l’activité grippale. Durant la deuxième semaine de janvier, la Santé publique avait recensé 104 cas positifs d’influenza de type A et 43 de type B en Montérégie. Les urgences demeuraient fortement achalandées, alors que le CISSSME avait restreint les visiteurs admis à l’urgence de l’hôpital Pierre-Boucher en raison du niveau d’infection élevé. Jeudi dernier, à Saint-Hyacinthe, le taux d’occupation à l’urgence était de 115 %.

Le CISSSME attend encore la confirmation du ministère quant au nombre de lits qui lui seront attribués et leurs répartitions sur le territoire. Au Ministère de la Santé, la porte-parole Marie-Claude Lacasse ne pouvait pas non plus répondre à la question. Selon les informations du CISSSME, la région de la Montérégie devrait recevoir au total 55 places supplémentaires.

Ressources alternatives

Ces places additionnelles serviront à loger des patients dits en niveau de soins alternatifs, dont la situation ne nécessite plus une hospitalisation, mais qui sont en attente d’une place dans une autre ressource de santé. C’est notamment le cas de personnes âgées en attente de place dans un centre d’hébergement ou de patients aux prises avec des problèmes de santé mentale.

L’an dernier, le CISSSME avait bénéficié d’un investissement supplémentaire de 8,1 M$ afin de développer 22 places supplémentaires pour les personnes âgées et 35 places pour la santé mentale, ainsi que l’ajout de 127 employés en CHSLD. Le ministre Barrette avait annoncé à l’époque un investissement de 21,5 M$ pour désengorger les urgences.

image