30 juin 2017
Une session parlementaire bien remplie pour Matthew Dubé
Par: Denis Bélanger
Le député fédéral de Belœil-Chambly, Matthew Dubé

Le député fédéral de Belœil-Chambly, Matthew Dubé

Le député néo-démocrate de Beloeil-Chambly, Matthew Dubé, estime ne pas avoir chômé durant la dernière session parlementaire qui s’est terminée le 21 juin. Plusieurs enjeux, autant nationaux que locaux, auront nécessité des interventions de sa part.

Selon l’élu, la session a notamment été monopolisée par l’arrivée de Donald Trump à la présidence des États-Unis et des implications qui en découlent. Comme porte-parole en sécurité publique et protection civile, M. Dubé est d’ailleurs intervenu souvent sur le traitement des citoyens canadiens aux frontières américaines. « En tant que membre du comité sur la sécurité publique, j’ai eu aussi la chance d’aller à Washington et rencontrer des députés américains. Ça m’a permis d’avoir un discours différent de l’administration Trump, poursuit Matthew Dubé. J’ai aussi parrainé une pétition sur le projet de loi C-23 qui donnerait trop de pouvoirs aux douaniers américains en sol canadien.»

Le député du nouveau Parti démocratique (NPD), aussi porte-parole en infrastructure et collectivités, s’est aussi penché sur le projet des libéraux de créer la Banque d’infrastructure. «Ça permettrait à des investisseurs privés de s’immiscer dans les infrastructures publiques. Cela aurait des conséquences alors que ces investisseurs instaureraient des péages et des tarifs en conséquence.»

M. Dubé a également déposé une motion à la Chambre des communes pour permettre aux municipalités de règlementer la circulation nautique. Un enjeu qu’il connaît bien avec la présence sur le territoire de la rivière Richelieu.

Un projet avec des failles

Matthew Dubé et ses collègues ont aussi travaillé activement sur le projet de loi entraînant la légalisation de la marijuana. À l’instar des autres élus du NPD, Matthew Dubé s’est prononcé en faveur du projet proposé par le gouvernement de Justin Trudeau. Le député de Beloeil-Chambly émet toutefois quelques critiques.

«Il faut s’assurer d’avoir l’argent disponible pour faire l’éducation et la prévention, lance M. Dubé. Il y a encore beaucoup de travail à faire dans ce dossier. Il y a aussi toute la question de la conduite avec les facultés affaiblies.»

Neutralité

Un autre dossier qui retient l’attention du caucus du NPD est la course à la chefferie du parti qui connaîtra un dénouement le 29 octobre. M. Dubé a décidé de rester neutre dans le processus en raison de son rôle de leader parlementaire adjoint. Il est toutefois important pour lui que le prochain chef soit au courant des enjeux régionaux et locaux. Il se montre optimiste pour la suite des choses.

image