26 juin 2015
Une première microbrasserie à Belœil
Par: L'Oeil Régional
David Lamoureux (à droite) et Pascal Dupont-Dorais ouvriront cet été la microbrasserie Brasseurs du moulin dans le Vieux-Belœil.

David Lamoureux (à droite) et Pascal Dupont-Dorais ouvriront cet été la microbrasserie Brasseurs du moulin dans le Vieux-Belœil.

Les amateurs de bière de la région auront de quoi à se réjouir. Une première microbrasserie ouvrira ses portes cet été dans le Vieux-Belœil.

Le nouveau brasseur s’installera dans un local du Vieux-Moulin, situé sur la rue Richelieu, ayant abrité autrefois les bars Liverpool et La P’tite Grenouille. L’établissement prendra le nom de Brasseurs du moulin et devrait compter près de 300 places, incluant la terrasse.

Les entrepreneurs derrière ce projet sont David Lamoureux de Chambly et Pascal Dupont-Dorais de Montréal, lui-même brasseur à son compte. Le père de M. Lamoureux et sa conjointe se sont aussi associés à titre d’investisseurs.

À la suite des premiers mois d’activité, les propriétaires visent la production sur place de sept à huit bières dont les noms s’inspireront de contes et du folklore québécois. L’offre se complétera avec des bières invitées et d’autres produits comme le cidre. Les clients pourront aussi manger sur place.

Une demande sur la Rive-Sud

Les deux hommes d’affaires ont décidé d’implanter la microbrasserie dans la région d’abord parce que leur étude de marché a révélé un besoin pour ce type de commerce sur la Rive-Sud.

Après la visite de quelques villes de la Montérégie, le choix s’est arrêté sur Belœil et le Vieux-Moulin en raison de leur localisation sur le bord du Richelieu.

«La vue est exceptionnelle. Et le local, on dirait qu’il est fait pour une microbrasserie (en raison notamment de la pierre sur les murs). […] Je trouve aussi que l’aspect historique du Vieux-Belœil cadre bien avec une microbrasserie», explique M. Lamoureux.

Le projet d’une microbrasserie mijote dans l’esprit de David Lamoureux et de son ami depuis cinq ans. Mais c’est depuis un an que les deux amateurs de bières ont accéléré la mise en branle de leur idée.

Question de se lancer cœur et âme dans la création de l’entreprise, M. Lamoureux a quitté l’été dernier son emploi à la Caisse de dépôt et de placements du Québec.

Et le projet qui totalise un investissement de 300 000$ à 350 000$ va bon train. La Ville a tout récemment autorisé un changement de zonage. Les entrepreneurs commanderont ainsi dans quelques jours l’équipement pour brasser la bière et entreprendront très bientôt les rénovations du local, indique M. Lamoureux.

image