22 août 2016
Une PME de Belœil s’associe avec deux entreprises chinoises
Par: L'Oeil Régional
En juillet, une délégation du comté de Wei a visité la MRC de la Vallée-du-Richelieu en compagnie.

En juillet, une délégation du comté de Wei a visité la MRC de la Vallée-du-Richelieu en compagnie.

ÉCONOMIE. Une PME de Belœil pourra lancer en 2017 la production de ses freins pour poids lourds grâce à deux entreprises chinoises et ainsi percer le plus grand marché du monde.

Asteria, une société d’ingénierie spécialisée en recherche et développement dans le domaine du transport routier, a développé un système de freinage pour les camions commerciaux; le produit, Quad Tork, a été testé dans des laboratoires, dont à Détroit aux États-Unis.

Les résultats des tests en laboratoires ont démontré que le QUAD Tork «surpasse de 30% les normes américaines (les plus élevées au monde) de distance de freinage pour l’industrie du transport routier», indique Asteria.

La PME fondée en 2007 a d’abord voulu s’associer avec des entreprises québécoises pour la production, mais aucun manufacturier ne s’est porté volontaire, affirme la présidente d’Asteria, Caroline Pichereau.

«Il faut comprendre que le Quad Tork n’est pas encore sur le marché. Donc, les entreprises ici au Québec ont peut-être un peu peur de s’investir en ne sachant pas les résultats finaux. […] Les Québécois sont moins portés à prendre des risques un peu plus élevés», estime-t-elle.

Mme Pichereau s’est alors tournée vers la Chine, où la peur du risque semble moins grande. Elle a interpellé une vingtaine d’entreprises chinoises. La femme d’affaires en a choisi deux: Hebei Hengsheng Machinery Technology Co. et Hebei Luxing Automobile Manufacturing Co.

Établir la norme

Asteria et les deux sociétés chinoises ont récemment mis sur pied une coentreprise sino-québécoise du nom d’Hebei Asteria Science et Technology Co.

La nouvelle coentreprise, qui sera située dans le comté Wei dans la province d’Hebei, prévoit commencer la production des freins au printemps 2017. À terme, quelque 2000 travailleurs spécialisés devraient y travailler.

 

À Belœil, Asteria est aussi en mode de recrutement. À l’heure actuelle, la PME québécoise embauche neuf personnes, mais leur nombre pourrait bientôt passer à une vingtaine. Asteria recherche des dessinateurs et des ingénieurs.

L’entreprise de Belœil veut que son produit devienne une référence en Chine. «En Chine, il n’y a pas de normes réglementaires fixes comme aux États-Unis, au Canada et en Europe. Et en septembre dernier, le gouvernement chinois a demandé d’avoir une norme. On veut que le Quad Tork établisse la norme pour la Chine», affirme Mme Pichereau.

 

Le frein d’une dimension de 22 pouces et demi sera adapté au marché chinois où la dimension pour les poids lourds est plutôt de 20 pouces. Le Quad Tork sera aussi adapté aux autobus. 

image