4 juin 2020
Une photographe nous fait découvrir les commerçants sur leur perron
Par: Denis Bélanger

Les propriétaires de l’atelier Bleu Bois ont été parmi les nombreux entrepreneurs à participer au projet de la photographe Sonia Balthazard. Photo gracieuseté Sonia Balthazard

Sonia Balthazard.

La photographe d’Otterburn Park Sonia Balthazard a décidé de faire un cadeau aux entrepreneurs de Saint-Denis-sur-Richelieu en ces temps difficiles imposés par la COVID-19 en leur offrant gratuitement une courte séance de photographie.

Publicité
Activer le son

Mme Balthazard a photographié en avril environ une quarantaine d’artisans et de commerçants pour son projet qu’elle a baptisé « Sur le perron des entreprises ». Elle a ensuite partagé ses photos sur les médias sociaux. Les entrepreneurs se faisaient photographier à l’extérieur devant le bâtiment. Le projet a sorti la photographe de sa routine, elle qui est surtout spécialisée dans l’immobilier et donc peu habituée à capter des personnes dans son objectif. « Beaucoup d’entre eux avaient préparé quelques mises en scène », ajoute-t-elle.

Pendant la crise, alors que bien des secteurs de l’économie étaient encore en confinement, Sonia Balthazard cherchait une façon d’aider les entrepreneurs qui vivaient un moment difficile. Elle a alors approché sa cliente et agente immobilière à Saint-Denis, Bianca Filion Beaulieu, qui l’a grandement aidée dans ce projet. « Elle a embarqué dans mon idée immédiatement et elle a fait mon horaire. C’est son village et elle connaît beaucoup de monde. »

Si certains se montraient sceptiques au début, plusieurs commerçants ont fini par faire confiance à Mme Balthazard une fois que le projet s’est mis en branle. Elle a adoré ses échanges avec les commerçants. « Nous étions tous dans une aura où ça faisait longtemps qu’on n’avait plus vu personne. Les gens étaient heureux qu’on pense à eux et on avait tous envie de faire un petit câlin. Ça s’est bien passé, et nous avons respecté les mesures de distanciation sociale. »

Le projet a également rapporté beaucoup à Sonia Balthazard sur le plan personnel. « Je retiens de cette expérience qu’une partie de moi avait besoin de donner au suivant! J’aurais d’ailleurs aimé faire un tel projet pour Mont-Saint-Hilaire, mais le marché immobilier va reprendre et je vais ainsi manquer de temps. J’ai toutefois plein de projets en tête que je veux mettre de l’avant. »

Une profession récente

Mme Balthazard fait de la photo pour le plaisir depuis des années. Elle gagne toutefois sa vie grâce à ses images depuis août dernier. Elle occupait un poste de technicienne en laboratoire, mais un accident de la route l’a amenée à réorienter sa carrière en raison d’une entorse cervicale. « Ça va bien aujourd’hui, j’ai une belle relation avec les clients. Je vois que ma terre était plus fertile que je pensais quand j’ai planté ma petite graine », image l’Otterburnoise.

image