19 janvier 2017
«Une perte énorme pour le Québec» – Jean-François Lessard
Par: Denis Bélanger
Françoise David

Françoise David

Jean-François Lessard s’est présenté une seule fois sous la bannière de Québec Solidaire, en septembre 2012 dans Borduas, la même élection où Françoise David a fait son entrée à l’Assemblée nationale dans la circonscription de Gouin.

Jean-François Lessard s’est présenté une seule fois sous la bannière de Québec Solidaire, en septembre 2012 dans Borduas, la même élection où Françoise David a fait son entrée à l’Assemblée nationale dans la circonscription de Gouin.

La retraite de la vie politique de Françoise David est une perte énorme pour l’ensemble du Québec de l’avis du McMastervillois et membre actif de Québec Solidaire, Jean-François Lessard.

«C’est une dame qui avait énormément de conviction et se battait pour l’ensemble du Québec, lance M. Lessard. Quand Québec Solidaire a été fondé en 2006, c’était un grand saut dans le vide, alors que nous ne savions pas à quoi nous attendre. 10 ans plus tard, le parti a toujours sa pertinence.»

Jean-François Lessard s’est présenté une seule fois sous la bannière de Québec Solidaire, en septembre 2012 dans Borduas, la même élection où Françoise David a fait son entrée à l’Assemblée nationale dans la circonscription de Gouin. Auparavant, il avait représenté la défunte formation politique de l’Union des forces progressistes (UFP) en 2005 dans Verchères à l’occasion d’une partielle. M. Lessard  a eu néanmoins l’occasion de rencontrer Françoise David  de nombreuses fois.  Il a d’ailleurs demeuré dans la circonscription de Gouin pendant un certain temps.

«On m’appelait souvent pour chanter aux rassemblements. Françoise David était contente de me voir et me demandait si j’allais partir ma chanson. C’était une dame chaleureuse qui avait toujours un bon mot pour tout le monde», ajoute-t-il.

Jean-François Lessard demeure optimiste pour l’avenir du parti. Il a confiance que le prochain candidat de Québec Solidaire sera en mesure de conserver le siège dans Gouin compte tenu de l’historique et du profil socioéconomique de la circonscription. Pour ce qui est du poste de porte-parole, M. Lessard voit très bien Manon Massé prendre la relève. «Les gens ont découvert cette personne qui est extrêmement charismatique.»

Le militant entend demeurer membre du parti malgré le départ de Françoise David. Il multiplie dernièrement les démarches pour entreprendre des dialogues avec les militants péquistes de Borduas. «Ce n’est pas parce qu’on se parle qu’on oublie toutefois qui on est.»

Épuisée

Françoise David a officiellement annoncé, jeudi, qu’elle quitte la vie politique, n’ayant «plus la force» de poursuivre. La porte-parole et membre fondatrice de Québec solidaire a précisé jeudi matin qu’elle ne terminera pas son mandat actuel, de sorte que le premier ministre Philippe Couillard devra tenir une élection complémentaire dans la circonscription montréalaise de Gouin d’ici six mois. Mme David a aussi indiqué qu’elle ne réclamera pas d’allocation de transition.

«J’arrête avant de tomber dans le burnout ou l’épuisement professionnel», a indiqué Mme David, se disant aux prises avec «une fatigue qui ne me quitte pas». La politicienne a par ailleurs affirmé qu’elle n’a pas de plan dans l’immédiat, qu’elle souhaite d’abord se reposer, mais assure qu’elle ne restera pas silencieuse.

Avant de se lancer en politique, elle a notamment été présidente de la Fédération des femmes du Québec de 1994 à 2001. Elle avait entre autres organisé la marche des femmes contre la pauvreté baptisée «Du pain et des roses» en 1995 et la Marche mondiale des femmes contre la pauvreté et la violence en 2000. Françoise David avait participé à la fondation de la formation politique de gauche en 2006 après la fusion de l’Union des forces progressistes et d’Option citoyenne.

 

Avec la collaboration de TC Media et La Presse Canadienne.

 

image