13 octobre 2021
Une nouvelle Maison des jeunes ouvre ses portes à Otterburn Park
Par: Vincent Guilbault
Daniel St-Pierre, membre du CA, Félix Charrette, les animateurs Ismaël Boumrah et Jimmy Haché, Zakary Perdreau-Laflamme, Isabelle Cliche, membre du CA, Jazmaël St-Pierre, Marie-France Rock, membre du CA, Jacob St-Pierre, Roxanne Bégin-Rycewicz, membre du CA, et Liam Lip. Photo gracieuseté�

Daniel St-Pierre, membre du CA, Félix Charrette, les animateurs Ismaël Boumrah et Jimmy Haché, Zakary Perdreau-Laflamme, Isabelle Cliche, membre du CA, Jazmaël St-Pierre, Marie-France Rock, membre du CA, Jacob St-Pierre, Roxanne Bégin-Rycewicz, membre du CA, et Liam Lip. Photo gracieuseté

Après avoir fermé et ouvert ses portes à de nombreuses reprises dans les dernières années, la Maison des jeunes d’Otterburn Park devrait enfin reprendre du service.

Publicité
Activer le son

La Maison des jeunes Ott’ados accueillera ados et parents le 15 octobre pour une soirée portes ouvertes et le début des activités. Une première soirée de financement est aussi prévue le 30 octobre prochain, à la veille de l’Halloween, sous la forme d’une activité de maison hantée.

L’organisme occupera le même local qu’avant, dans l’arrière du bâtiment Marcel-Lacoste, situé sur le chemin des Patriotes. La Ville prête le local gratuitement pour le Ott’Ado, qui accueillera les jeunes de 12 à 17 ans de toutes les villes les jeudis et les vendredis soirs, ainsi que les samedis. Les responsables évaluent aussi potentiellement accueillir les jeunes de 10 et 11 ans dans les heures suivant la fermeture des classes.

En raison des mesures sanitaires, seulement une quinzaine de jeunes pourront fréquenter le local à son ouverture, estime Daniel St-Pierre, un des quatre membres du conseil d’administration de l’organisme à but non lucratif qui va gérer la Maison des jeunes.

Redonner vie
Très actif auprès des jeunes, notamment par son implication dans des événements de Lego ou dans le karaté, Daniel St-Pierre s’est joint au CA pour que la Maison des jeunes devienne une réalité. Entrepreneur en construction, il entend fournir son expertise dans la création d’une maison hantée, à même le bâtiment Marcel-Lacoste. Les adultes auront ainsi l’occasion de venir visiter la maison et de laisser un don pour soutenir la création de la Maison Ott’Ado.

Ambitieux, M. St-Pierre pense que le local actuel n’est que le début, et il espère « engranger » un peu plus d’espace à même le reste du bâtiment Marcel-Lacoste pour donner un espace plus grand aux jeunes.

Une programmation des activités devrait bientôt être dévoilée sur la page Facebook de l’organisme. Déjà, la Maison a engagé un coordinateur et un animateur pour surveiller les jeunes.

Pour le financement, l’organisme a déjà environ 15 000 $ dans ses coffres et pourra compter sur la Ville pour obtenir un montant supplémentaire de 35 000 $ d’ici la fin de l’année. La Ville s’est aussi engagée à verser un montant annuel de 50 000 $.

image