14 août 2020
Construction d’un nouveau IGA
Une nouvelle étape de franchie dans le dossier
Par: Denis Bélanger

Des plans du nouveau IGA ont été montrés au conseil municipal. Photo capture d’écran

Les responsables de la construction du nouveau IGA sur le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier à Mont-Saint-Hilaire pourront bientôt demander leur permis pour entamer les travaux. La Municipalité a récemment approuvé le choix des matériaux et les plans de paysagement.

Publicité
Activer le son

Le bâtiment mixte sera entouré de plusieurs arbres. L’indice de canopée minimal est de 15 %, et 20 % souhaité pour l’aire de stationnement située en cour avant. Les responsables du projet doivent aussi s’assurer de ne pas planter de végétaux envahissants. La Municipalité impose aussi l’installation de 22 espaces minimum pour les vélos, dont 12 pour la fonction commerciale et 10 pour la fonction résidentielle.

Les élus ont approuvé lors de la séance ordinaire du conseil municipal du 3 août le plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA), et ce, à la recommandation du Comité consultatif d’urbanisme (CCU). Notons qu’un membre du CCU a enregistré sa dissidence, car l’aménagement ne permet pas de conserver la végétation existante.

Un plan B

Rappelons que le IGA de la famille Pepin devait être le principal locataire du projet immobilier sur la rue Saint-Georges. Les travaux n’ont pu commencer en raison de procédures judiciaires qui sont toujours en cours. Les Marchés Pepin se sont ainsi retrouvés sans pied-à-terre à Mont-Saint-Hilaire en janvier dernier à l’expiration de leur bail de leur ancien local, n’ayant pu obtenir finalement une extension. L’entreprise familiale avait pris la décision l’année précédente de ne pas renouveler le bail du local qui l’hébergeait depuis 1979. Rappelons que le local vacant devrait accueillir bientôt un Maxi.

Le marché d’alimentation sera construit sur un site situé entre la Garderie du Cheval Blanc et Le Manoir Saint-Hilaire. En plus de l’épicerie au rez-de-chaussée, le bâtiment accueillera environ 58 logements sur trois étages supérieurs. Le site appartient au fondateur d’Axcan Pharma, Léon Gosselin, qui était l’un des promoteurs du bâtiment mixte Le Borduas construit à coups de plusieurs millions, situé près de cet endroit, en 2018 et 2019. Les développeurs avaient d’ailleurs évoqué lors du début des travaux la possibilité de construire un nouveau bâtiment à côté de la garderie.

Le projet a été soumis au CCU par la firme hilairemontaise Architecture CBA et Groupe Chagall. Notons que ce dernier est partenaire de la famille Pepin, les exploitants de la bannière IGA dans la région. La famille Pepin et l’entreprise collaborent notamment sur le projet de développement de l’ancien IGA du Vieux-Belœil.

image