17 avril 2019
Une entrepreneure spécialisée dans les robes de mariage devant les Dragons
Une nouvelle collection pour la propriétaire d’Espace Blanc de Blancs
Par: Vincent Guilbault
Justine Alexandre dans sa boutique Espace Blanc de Blancs. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Justine Alexandre dans sa boutique Espace Blanc de Blancs. Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Justine Alexandre a été déçue de son expérience de magasinage de robe de mariée en 2017. Deux ans plus tard, la femme d’affaires de Belœil possède sa propre boutique, Espace Blanc de Blancs, et vient de lancer sa nouvelle collection Kween – collection généreuse, qui lui a valu une invitation à l’émission Dans l’œil du dragon, à ICI Radio-Canada Télé.

« Lorsque j’ai magasiné ma robe, j’ai fait cinq places et j’ai été déçue du service, du peu d’échantillons disponibles dans ma taille et du manque d’ambiance, raconte Mme Alexandre. La robe de mariée, c’est un achat spécial et émotif pour une fille; ce n’est pas juste comme acheter une paire de jeans! »
En plus de l’approche, Mme Alexandre trouve l’industrie de la robe de mariée vieux jeu. Les prix sont secrets, absents des sites web, et il faut toujours négocier. « Moi, j’ai un prix et c’est le même pour tout le monde. Je vends la même robe que j’ai portée en 2017 trois fois moins cher! Je pense que ça fait la différence. Tu peux prémagasiner et nos photos sont faites ici avec différentes tailles », souligne la femme d’affaires, qui offre des robes de mariée et de bal pour les tailles de triple 0 à 36.
Le succès semble coller à la peau de Justine, qui avance avoir vendu plus de 2000 robes depuis l’ouverture de son commerce en janvier 2018. Un an plus tard, les ventes du premier trimestre ont triplé et la clientèle vient de partout pour voir ses produits : « 35 % de ma clientèle vient de Québec. »
Kween
L’entrepreneure vient de lancer sa collection de vêtements de tous les jours pour les tailles 12 à 24. « C’est le pont entre les tailles régulières et les tailles plus. Entre ces deux tailles, c’est plus difficile de trouver », dit Justine Alexandre, qui offrira maintenant des jeans, des blouses ou encore des vestons par cette nouvelle collection entièrement disponible en ligne. Pas question d’offrir la collection dans sa boutique spécialisée pour le mariage. Peut-être qu’elle ouvrira éventuellement une nouvelle boutique, mais elle soupire juste en y pensant. « Tout déboule tellement rapidement! »
Au moment d’écrire ces lignes, Justine Alexandre ne pouvait pas annoncer si l’un des Dragons de l’émission avait décidé d’embarquer dans son projet. Mais elle confirme que l’expérience a été très positive. « J’ai toujours dit que je n’irais pas aux Dragons. Je trouvais les anciens Dragons méchants. On dirait qu’ils avaient oublié ce qu’était un entrepreneur. Leur attitude, c’était plus “moi, j’ai réussi, prouve-moi que t’es hot”. Ils n’étaient pas très accessibles. »
Elle s’est tout de même inscrite, un peu à la blague, presque à la date limite. « Le lendemain, ils m’ont appelée et tout a déboulé rapidement. »
L’expérience a été très positive. « Ils ont adoré l’entreprise et l’entrepreneure! »
Par son passage à l’émission, Mme Alexandre cherchait surtout à obtenir du financement pour la division web et pour obtenir de l’aide et de l’expertise pour améliorer sa business. « Il y a beaucoup de ressources en démarrage d’entreprise, mais moins en croissance. Tu es laissé à toi-même et les enjeux sont presque plus importants en croissance, car tu as plus à perdre.
Au départ, tu peux perdre des sous, mais tu n’as pas de clientèle, de réputation; tu n’es pas établi! »
Avec sa collection Kween, Mme Alexandre souhaite que les femmes de 25 à 50 ans, un peu plus rondes, puissent s’habiller ailleurs que chez Addition Elle ou Laura, en rendant un peu envieuses les filles plus petites. Parce que les filles plus rondes, ça leur arrive toujours de trouver les vêtements des autres beaux sans pouvoir les trouver à leur taille, explique Justine. Sur le marché des vêtements taille plus, elle souligne que tout se ressemble un peu et tout est toujours plus safe. Elle espère bien que ça collection permettra de renverser un peu la vapeur.
Pour voir l’émission : Dans l’œil du dragon, le mercredi 17 avril, à 20 h, sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé.

image