4 octobre 2015
Une nouvelle boutique culinaire à Mont-Saint-Hilaire
Par: Denis Bélanger
Une nouvelle boutique culinaire à Mont-Saint-Hilaire

Une nouvelle boutique culinaire à Mont-Saint-Hilaire

C’est une boutique culinaire, Côté Gars, qui ouvrira prochainement ses portes sur le site de l’ancien restaurant Valentine situé sur le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, à Mont-Saint-Hilaire.

Publicité
Activer le son

 La propriétaire de ce nouveau commerce est  Virginie Guévin-Lemoyne, une Hilairemontaise possédant 25 ans d’expérience en hôtellerie et restauration. Elle a travaillé 13 ans à la chaîne Fairmont et 10 au Four Season. De plus, elle a occupé ces dernières années le poste de directrice générale d’une école culinaire à Sonoma en Californie.

Son commerce vendra notamment des accessoires de cuisine, des mets préparés et semi-préparés, et offrira également des cours de cuisine. «Nous aurons aussi un comptoir à sandwichs, une sélection de vins et bière. L’achat en ligne sera disponible et le chef exécutif sera Dominic Miron.»

Mme Guévin-Lemoyne travaille sur ce projet depuis un an. «J’avais déjà un coup de cœur pour le bâtiment du Valentine. Je suis une fille de Saint-Hilaire et cet endroit est très bien situé et facilement accessible. Je m’étais proposé de racheter le bail du restaurant», ajoute la femme d’affaires.

Le bâtiment a été vendu avant la période des fêtes en 2014 et appartient maintenant au Groupe financier FBL dont le président est Daniel Pitre. Mme Guévin-Lemoyne a signé son bail en avril.

Pour l’ouverture du commerce, la propriétaire ne veut pas encore avancer de date officielle, se limitant à dire que c’est pour bientôt.

 Explication du nom

 Pourquoi avoir baptisé son commerce Côté Gars? La portion Côté de la raison sociale reflète la personnalité de la propriétaire. «Ma passion c’est la bouffe, c’est simple j’en mange!  J’aime la bonne nourriture, et découvrir des nouvelles saveurs.  Ce que j’adore par-dessus tout c’est de la partager; partager les goûts, les saveurs, les techniques, mon savoir.  Ça c’est mon “ Côté ”.»

Le volet «Gars» est dû  à un phénomène social. «Au cours des dernières années, la crise de la quarantaine à causer plusieurs séparations dans mon entourage.  Les papas nouvellement monoparentaux se sont retrouvés avec les enfants une semaine sur deux.  Je veux leur donner le goût de la bonne bouffe, le goût de cuisiner, le goût de nouvelles saveurs.  Je veux simplifier la vie des gens pressés !  Ça c’est le “Gars”», ajoute Mme Guévin-Lemoyne, qui souhaite que le magasin de Mont-Saint-Hilaire devienne le premier de plusieurs.

image