27 février 2020
Une ligue régionale de curling au profit des jeunes
Par: Denis Bélanger

Les jeunes joueurs de curling en pleine action. Photo Gracieuseté

Le Club de curling Bel-Aire de Mont-Saint-Hilaire continue de bâtir sa relève chez les jeunes. L’organisation fait d’ailleurs partie depuis l’an dernier de la Ligue de curling junior montérégienne.

Outre Bel-Aire, les clubs de Lacolle, de Bedford et de Saint-Bruno-de-Montarville font partie de ce circuit amical. La ligue a démarré ses activités l’an dernier grâce à la collaboration de Loisir et Sport Montérégie. Ainsi, les représentants de chaque club se rencontrent une fois par mois dans un club différent. Chaque club est en mesure d’envoyer deux équipes de quatre joueurs. Les prochains matchs auront lieu à la fin du mois à Lacolle. Bel-Aire a été le club hôte le 2 février dernier.

Selon l’entraineur Gilbert Gagnon, cette ligue a permis aux jeunes de développer leur sens de la compétition ainsi que de la camaraderie. « Nous comptons les points, mais nous ne faisons pas de classement. Après la partie, les jeunes se rencontrent entre eux. […] Ça amène pour nos jeunes de la compétition. Quand nous faisons des parties dans le cadre de nos cours, ça devient plus routinier. Mais quand les autres viennent ou que nos jeunes se déplacent, ils ont ainsi plus de challenge. »

M. Gagnon croit en la prospérité de ce petit circuit. « L’an passé, on envoyait une équipe; là, c’est deux. Nous voulons voir maintenant s’il y a un moyen d’améliorer ou d’apporter des choses nouvelles. Peut-être qu’un jour, nous aurons d’autres clubs. Chapeau à Loisir et Sport Montérégie qui a su nous regrouper! »

Des progrès énormes
Gilbert Gagnon est heureux des succès et des progrès qu’a connus en quatre ans le programme pour les jeunes. « Nous sommes partis de rien. Nous avons réussi à attirer des jeunes la première année. La seconde, il n’y en a pas eu, car aucun suivi n’a été fait. Ils sont revenus pour l’année d’après. »

Bel-Aire peut déjà envoyer des joueurs dans plus de compétitions importantes. « L’an prochain, on devrait envoyer une équipe aux Jeux du Québec. Cette année, nous aurons une équipe aux Inter-jeux, la compétition regroupant tous les champions de régions en curling l’année où il n’y a pas de Jeux d’hiver. La compétition aura lieu à Rouyn-Noranda. D’ici 2023, nous aimerions envoyer une équipe de filles. »

Le curling a ses propres préjugés, mais qui tombent une fois que les jeunes l’essaient. « Ce n’est pas encore évident pour un jeune de dire, “je m’en vais faire du curling, est-ce que ça te tente de venir?’’ Mais quand le jeune l’essaie, il se rend compte que ça demande un certain effort physique. L’avantage au curling est que, peu importe la force du joueur, chaque membre lance deux pierres. Au hockey, les joueurs ne touchent pas de façon égale à la rondelle », souligne Gilbert Gagnon.

image