12 novembre 2015
Une ligue de chaise musicale
Par: Denis Bélanger

Je m’étais déjà prêté à l’exercice d’analyser la stabilité des ligues sportives professionnelles dans leurs marchés respectifs au cours des 20 dernières années. La Major League Baseball est la plus stable alors que 27 de ses 30 équipes sont établies au même endroit depuis plus de 20 ans. Il y a deux équipes d’expansion et un transfert (eh oui Nos Expos). La LNH est la moins stable des quatre grandes ligues, avec 23 équipes sur 30 équipes étant établies au même endroit depuis plus de 20 ans.

J’ai décidé de faire le même exercice pour la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et ce sont moins de la moitié des franchises qui sont demeurées au même endroit depuis plus de 20 ans. En fait, si on retourne 20 ans en arrière à la fin de la saison 1994-1995, seulement sept des 18 clubs actuels jouent toujours au même endroit.

 

Du lot, à l’époque, deux de ces équipes avaient fait leur entrée dans le circuit Courteau récemment, soit les Foreurs de Val-D’Or et les Mooseheads d’Halifax admis dans la LHJMQ respectivement en 1993 et 1994.

 

Les franchises les plus stables sont les Cataractes de Shawinigan (1969-1970 à nos jours), les Saguenéens de Chicoutimi et les Olympiques de Gatineau qui ont fait leur entrée en 1973-1974 à nos jours. Notons que dans le cas de Shawinigan et des Olympiques, il y a eu changement de noms.

 

Suivent après les Voltigeurs de Drummondville et les Tigres de Victoriaville. Les deux franchises ont été ajoutées au circuit en 1982. Mais, dans le cas des Tigres, la concession a pris naissance d’abord à Longueuil sous le nom de Chevaliers. L’équipe a déménagé et changé de nom en 1987. Dans le cas des 11 autres équipes, elles ont déménagé au moins une fois ou ont vu le jour entre 1995 et 2015. Notons qu’au passage il y a eu dissolution d’équipes.

 

Le cas des Remparts de Québec laisse toutefois place à de discussions.  Les Harfangs de Beauport ont été créés en 1990 et déménagé en 1997, à Québec pour prendre le nom des Remparts. Oui, il y a eu déménagement de ville, mais peut-on vraiment parler de changement de marché? Après tout, les Islanders de New-York sont partis de Long Island pour s’installer à Brooklyn et personne ne parle d’une réelle relocalisation.

Voici dans l’ordre de longévité dans leur marché, les 10 autres formations de la LHJMQ.

Océanic de Rimouski (1995-1996) : Rimouski a hérité des Lynx de Saint-Jean. L’équipe est née d’abord à Sherbrooke en 1969, sous le nom des Castors. L’équipe a déménagé à Saint-Jean en 1982, mais ce n’est qu’en 1989 que l’on rebaptise les Lynx.

Wildcats de Moncton (1995-1996) : Équipe d’expansion. Avait d’abord pour nom les Alpines.

Huskies de Rouyn-Noranda (1996-1997) : Déménagement des Lasers de Saint-Hyacinthe. La ville maskoutaine avait une équipe depuis 1989. Avant, l’équipe a joué à Verdun et à Montréal. L’équipe est née originalement en 1933 sous le nom de Canadien junior de Montréal

 

Screaming Eagles du Cap-Breton (1997-1998) : Déménagements des Prédateurs (anciens Bisons) de Granby. L’équipe était à Granby depuis 1981. La franchise est née à Sorel, a déménagé à Verdun, puis est revenue à Sorel avant de s’installer à Granby.

 

Drakkar de Baie-Comeau (1997-1998) : Équipe d’expansion.

 

Titan d’Acadie-Bathurst (1998-1999) : Déménagement du Titan de Laval.  L’île Jésus avait une équipe depuis 1971.  L’équipe originale est née lors de la première saison de la LHJMQ en 1969-1970 sous le nom du National de Rosemont. Curieusement, l’avenir du Titan à Bathurst est encore remis en cause.

 

Islanders de Charlottetown (2003-2004) : Déménagements des Rockets de Montréal créés en 1999. La formation de l’Île-du-Prince-Édouard a gardé le nom Rocket jusqu’à la saison 2012-2013.

 

Seadogs de Saint-John (2005-2006) : Équipe d’expansion.

 

Armada Blainville-Boisbriand ( 2011-2012) : Déménagement du  Junior de Montréal (Verdun). L’équipe était à Montréal depuis 2008-2009. L’équipe d’origine a été introduite dans la Ligue en en 2005-2006 sous le nom  des  Fog Devils de St. John’s.

 

Phoenix de Sherbrooke (2012-2013) : Équipe d’expansion. Rappelons que l’équipe des Castors de Sherbrooke qui avait été relocalisée au Maine a été dissoute à la fin de la saison 2010-2011.

 

image