15 mai 2017
Une initiative pour préparer les filles à l’adolescence
Par: Olivier Dénommée
Mère de deux enfants, Marie-Claude Petit a tout misé sur son projet En avant les filles!, espérant faire une différence à long terme dans l'estime de soi des jeunes filles.

Mère de deux enfants, Marie-Claude Petit a tout misé sur son projet En avant les filles!, espérant faire une différence à long terme dans l'estime de soi des jeunes filles.

Travailleuse sociale de formation, la Belœilloise Marie-Claude Petit s’est lancée dans une grande aventure : offrir des outils pédagogiques aux jeunes filles de 10 ans et plus afin de mieux les outiller face à l’adolescence et à la vie en général. Le nom de son projet : En avant les filles!, une initiative comme il s’en fait encore trop peu pour outiller les filles, selon l’instigatrice.

« Plusieurs études démontrent l’importance d’avoir des programmes qui s’adressent aux filles de 10 à 14 ans, soit l’âge où leur estime de soi est à la baisse », explique Marie-Claude Petit, qui pointe du doigt le double message reçu par la gent féminine dès la préadolescence. « Sois belle et émancipe-toi, leur dit-on avec des images hypersexualisées, mais en même temps on les limite à une image plus traditionnelle où elles vont prendre soin des autres », remarque-t-elle. Elle a travaillé longtemps sur son projet avant de le lancer officiellement en septembre 2016.

Plusieurs volets

Le premier volet de En avant les filles! combine des ateliers pédagogiques (portant sur des enjeux tels que « l’affirmation de soi, le stress et l’anxiété, l’image de soi, la sexualité et les relations amicales et amoureuses ») et sportifs, qui mèneront à une course à la fin du projet.

Le second volet propose des conférences sur les enjeux que vivent les filles, qui s’adresseront aux intéressées, mais aussi à leur famille! « Les parents aussi ont besoin d’être outillés! Je remarque que la moitié des parents ne supportent pas adéquatement leurs filles lorsqu’elles arrivent au secondaire », s’inquiète Marie-Claude Petit. Parmi les ressources qu’elle offre, elle mentionne également un blogue et une plateforme web en développement qui portera le nom de Défi branché.

Apprenties journalistes

Un autre volet important est en développement par En avant les filles! : un programme estival sur mesure intitulé La vie est plus qu’un magazine, où des filles de 10 ans et plus sont invitées à participer à des ateliers abordant les enjeux qui les touchent pour ensuite créer de toutes pièces un magazine par et pour les jeunes filles. « Les magazines pour femmes ont tendance à envoyer des messages contradictoires », remarque Marie-Claude Petit, qui souhaite aborder six grand thèmes lors d’ateliers organisés en juillet et en août. « Mon but, c’est de développer leur esprit critique et de voir de quelle façon elle voudront aborder le sujet, qui pourra intéresser les autres filles de leur âge. » Les ateliers seront offerts dans les locaux d’UniSanté, situés au 77, boulevard Wilfrid-Laurier, bureau 200, à Mont-Saint-Hilaire.

À la fin de l’été, Marie-Claude Petit espère organiser un grand lancement, digne des magazines professionnels, et voir le magazine distribué à petite échelle dans les écoles des participantes. Il est déjà temps de s’inscrire sur le site enavantlesfilles.com.

En avant les gars?

Marie-Claude Petit apporte une précision quant à son projet, dirigé uniquement vers les filles. « Je suis féministe, mais je ne crois pas que des initiatives comme la mienne ne sont utiles que pour les filles. Les garçons aussi reçoivent un double message et je suis en faveur de voir démarrer un projet parallèle au mien, qui pourrait faire de la prévention auprès des gars. »

image