20 décembre 2019
Otterburn Park
Une hausse moyenne de 72 $ pour le compte de taxes
Par: Vincent Guilbault
La mairie d’Otterburn Park. Photo Vincent Guilbault | L’Œil Régional ©

La mairie d’Otterburn Park. Photo Vincent Guilbault | L’Œil Régional ©

En moyenne, un propriétaire d’une maison à Otterburn Park paiera environ 3350 $ en taxes municipales en 2020, une hausse d’environ 72,53 $ comparativement à 2019. Ces montants représentent les montants à payer pour une maison moyenne d’une valeur de 307 563 $.

Publicité
Activer le son

Le taux de taxes a été adopté par les élus municipaux au centre communautaire et culturel de la Pointe-Valaine, le lundi 16 décembre.
Le taux de taxes foncières augmentera ainsi d’environ 1 %, passant à 0,84 $ pour chaque tranche de 100 $ d’évaluation municipale. À ce montant, il faut ajouter la taxe d’eau (204 $) et les taxes pour l’assainissement des eaux (285 $), qui n’ont pas varié depuis l’année dernière. Il faut aussi ajouter les montants reliés aux matières résiduelles, qui ont tous fluctué à la hausse : le recyclage passe de 34 $ à 40 $ par ménage, la biométhanisation de 96 $ à 112 $ et l’enfouissement de 115 $ à 140 $.
« Concernant les coûts relatifs aux matières résiduelles, que ce soit les matières organiques, le recyclage et l’enfouissement, ces contrats vont coûter plus cher et nous avons dû hausser les taux pour refléter le coût des services », explique le directeur des finances, Dominique Valiquette.

Budget de 12,7 M$
La Ville a adopté un budget équilibré dans ses revenus et ses dépenses de 12 693 380 $ pour l’année 2020, soit une hausse de 2,3 % par rapport à la dernière année.
La presque totalité des revenus de la Municipalité provient des citoyens par la taxe foncière, pour un montant de 11,4 M$, une hausse d’environ 320 000 $. On note aussi une baisse des revenus municipaux dans la catégorie des services rendus, qui passe de 506 400 $ (2019) à 318 295 $ (2020). Selon M. Valiquette, cette baisse s’explique notamment par le recours à des entreprises privées dans certains secteurs, comme les camps de jour et la gestion de la piscine et des camps de jour, puisque ce sont maintenant les gestionnaires de ces services qui en retirent les bénéfices. La création de la Régie de service incendie vient aussi modifier la comptabilité, car les autres villes ne se versent plus de montants entre elles lors d’épisodes d’entraide, puisque tous les pompiers sont maintenant regroupés dans la même organisation.
Concernant les dépenses et charges de la Ville, on note une hausse totale de 238 360 $, ce qui représente une hausse de 2,1 %, faisant grimper le montant total des charges à 11 521 105 $. Les deux principales variations se situent au niveau du transport et de l’urbanisme (hausse de 10,6 % et 18,6 % respectivement) « On poursuit notre travail de rattrapage en déficit d’entretien que nous avons dans nos infrastructures », explique M. Valiquette. Il souligne aussi que la Ville doit aussi prévoir dans ses dépenses d’urbanisme le développement du secteur du Patriote.
L’excédent des revenus (environ 1,17 M$) servira au remboursement de la dette et du fonds de roulement. Notons que la dette de la Ville à la charge des contribuables s’élèvera à 13,4 M$ au 31 décembre 2019.

Investissements
En déposant aussi son programme triennal en immobilisations, Otterburn Park prévoit investir des montants de 11,7 M$ (2020), 11,7 M$ (2021) et 8,8 M$ (2022) dans ses infrastructures, pour un total de 26,7 M$. Pour financer ces investissements, la Ville compte aller chercher minimalement 7 M$ en subventions et puiser une partie des montants dans son fonds de roulement et ses excédents. Le reste du financement (22,8 M$) pourrait se faire par règlements d’emprunts.
Outre la réfection d’aqueduc, d’égout et de chaussée parmi les investissements prévus, notons aussi un montant de 475 900 $ pour la réfection du terrain de balle du parc Duclos l’année prochaine et de 2,5 M$ pour un projet de plage à la Pointe-Valaine en 2021

image