27 mai 2016
Une femme s’invente un cancer:«Elle doit payer pour ce qu’elle a fait»
Par: L'Oeil Régional
Ghyslaine Piette

Ghyslaine Piette

Une amie de Ghyslaine Piette, cette femme de Saint-Mathieu-de-Beloeil qui s’est inventé un cancer et a recueilli des milliers de dollars en dons, se sent trahie et souhaite que des mesures soient prises afin d’éviter qu’elle recommence «le même manège».

«Elle doit payer pour ce qu’elle a fait parce que ce n’est pas juste des victimes de fraudes monétaires. Ce sont des victimes de trahison. On a fait confiance», exprime cette amie qui préfère garder l’anonymat par peur de représailles.

Selon elle, Mme Piette devrait être obligée d’aller chercher l’aide nécessaire ou faire face à la justice. «Je trouverais ça très désolant que cette femme-là continue à se promener dans la société, qu’elle embarque d’autres personnes, dans une autre histoire, dans deux-trois ans.»

La femme connaît Ghyslaine Piette depuis plusieurs années et l’a soutenue durant son prétendu cancer. «Pendant toutes ces années, elle est allée chercher ma confiance et elle ne m’a jamais donné une raison de la douter, cette femme-là.»

Pendant des mois, Ghyslaine Piette a fait à croire à son entourage et à son conjoint qu’elle était touchée par une rechute du cancer du cerveau et qu’elle devait se rendre en France pour subir un traitement qui n’existait pas au Québec. Elle a récemment avoué son mensonge et promet de rembourser tous les donateurs. Les dons s’élèveraient à plus de 3000$.

Mme Piette avait lancé une campagne de financement sur le site GoFundMe et avait créé une page Facebook «Sauvons la vie de Ghyslaine». Les deux comptes ont été fermés.

Après la révélation du mensonge, son amie a fait une thérapie de deux heures. «J’ai été incapable d’en parler à mes proches pendant deux-trois jours. J’étais en état de choc. J’étais fâchée, peinée, déçue», témoigne-t-elle.

La Régie de police Richelieu-Saint-Laurent (RPRSL) confirme qu’une plainte a été déposée à la police de Laval dans ce dossier. Le corps policier lavallois devrait transférer la plainte à la RIPRSL. La Régie invite toujours les personnes  qui estiment avoir été victimes de fraude à les contacter.

image