18 avril 2016
Une famille de Montréal décimée par le séisme en Équateur
Par: L'Oeil Régional
Jennifer Mawn, Lauri-Ann, Arthur et Pascal Laflamme

Jennifer Mawn, Lauri-Ann, Arthur et Pascal Laflamme

MONTRÉAL. Jennifer Mawn et son fils de 12 ans Arthur, tous deux originaires de Montréal, ont perdu la vie dans le séisme qui a secoué l’Équateur samedi soir, rapportent plusieurs médias.

Deux autres membres de la famille ont survécu à la catastrophe, soit Pascal Laflamme, le père, et Laurie-Ann, le second enfant du couple, qui s’en sont sortis avec des blessures mineures.

Les quatre avaient entamé une nouvelle vie en Équateur l’automne dernier, a indiqué l’oncle de M. Laflamme, Guy, au Globe and Mail.

M. Laflamme parlait à leur père sur l’application FaceTime lorsque la Terre s’est mise à trembler, selon le réseau TVA. La conversation a été interrompue: lorsque Pascal a écrit à son père deux heures plus tard, c’était pour indiquer que sa femme et son fils comptaient parmi les centaines de victimes du tremblement de terre.

«Il est très, très triste», a affirmé au Globe Guy à propos de son frère.

La famille Mawn-Laflamme vivait expatriée depuis plusieurs années. En quête de nouveaux défis après avoir été consultant, le père, qui est aujourd’hui âgé de 41 ans, avait déménagé à l’île de la Réunion avec sa famille pour y établir une compagnie de câblo-distribution.

Il travaillait comme chef du marketing à l’établissement hôtelier Las Olas, situé le long du littoral pacifique à environ 150 km au sud-ouest de Quito, la capitale équatorienne.

Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, et son ministre des Affaires étrangères, Stéphanie Dion, ont tous deux exprimé leurs condoléances aux victimes du séisme qui a fait au moins 245 morts.

Métro

image