28 août 2015
Une équipe de sauveteurs du tonnerre
Par: Denis Bélanger
Alex-Ann Touchette, Francis Descoteaux et Mathlide Dupas.

Alex-Ann Touchette, Francis Descoteaux et Mathlide Dupas.

Les sauveteurs du Camping Domaine de Rouville de Saint-Jean-Baptiste sont dans une forme splendide. L’équipe représentant le camping a fait belle figure au championnat québécois de sauvetage, volet plage, disputé récemment à Sainte-Agathe-des-Monts.

L’équipe composée de 22 sauveteurs a terminé deuxième au classement chez les seniors et remporté 15 médailles. Au total, neuf équipes, dont une provenant de la Nouvelle-Écosse, et plus d’une centaine de sauveteurs ont participé à l’événement.   

 

«Nous sommes bien contents, on s’est beaucoup améliorés depuis l’année dernière. Nous avons fait plus de points et l’équipe était plus grande. Il y a trois ans, nous étions 12», a commenté l’une des sauveteuses participantes, Alex-Ann Touchette.

Bon esprit d’équipe              

Le sauvetage sportif rapporte énormément aux jeunes sauveteurs, et ce, sur plusieurs aspects. «Dans notre travail, ça nous permet d’être mieux préparés physiquement et aussi plus alertes», souligne Francis Descoteaux.

Ce sport permet aussi d’installer un bel esprit d’équipe auprès des sauveteurs qui s’entraînent ensemble plusieurs fois par semaine. «Au Camping, nous sommes une grande famille. À la fin de la journée de travail, on a envie d’être encore ensemble», renchérit Alex-Ann. «Nous partageons le même sport et nous nous motivons entre nous», ajoute Mathilde Dupas.

 «Sauveteur, c’est un emploi vraiment valorisant quand tu as conscience de la responsabilité et que tu fais bien ton travail», lance Francis.

 «Évidemment, cela apporte une fierté à l’entreprise. Mais ça donne aussi un bel encadrement, une motivation dans le travail et un sentiment d’appartenance plus fort, commente la responsable des communications au Domaine Rouville, Pascale Robillard. Avec la belle température que nous avons, c’est important de se sentir en sécurité dans nos lieux aquatiques. En s’illustrant en compétition, on s’assure que nos jeunes restent actifs et à jour sur le plan des techniques et dans leur physique.»

image