15 février 2017
Une deuxième boutique pour Ce que femme veut…
Par: Denis Bélanger
Vitrine du magasin de Drummondville.

Vitrine du magasin de Drummondville.

La boutique de bijoux, accessoires et vêtements «coup de cœur» Ce que femme veut…, située à Beloeil, étendra ses activités à Drummondville. L’ouverture d’un deuxième magasin est prévue pour ce printemps.

La propriétaire du commerce, l’Otterburnoise Annie Girard, a choisi Drummondville pour rejoindre une nouvelle clientèle. Sa nouvelle boutique, qui sera située sur la rue Lindsay dans le centre-ville, offrira ainsi essentiellement les mêmes produits que celle de Beloeil.

«Je voulais un endroit qui n’était pas trop proche d’ici, comme ça aurait été le cas d’une ville comme Saint-Hyacinthe.»

Mme Girard travaille sur ce projet depuis plusieurs mois déjà et a signé le bail du local en novembre. «Nous avons eu à faire une étude de marché, poursuit-elle. Le local de Drummondville est environ de la même grandeur que celui de Beloeil, étant légèrement plus petit.»

Annie Girard a ouvert la première boutique Ce que femme veut… sur la rue Duvernay, à Beloeil, en septembre 2013. L’entrepreneure  connaît le commerce de détail depuis qu’elle a 19 ans. C’est toutefois à la suite de coupe dans le personnel dans l’entreprise où elle travaillait qu’elle a pris  la décision de revenir à ses premières amours et de se lancer ainsi en affaires.

L’entrepreneure rêve déjà  d’ouvrir une troisième boutique. Elle assure que l’emplacement a déjà été trouvé, sans toutefois en révéler davantage. «2017 va être une très grosse année.»

Une bière à l’eau de rose
Annie Girard s’est jointe aux propriétaires des Brasseurs du Moulin pour créer la bière à l’eau de rose Ce que femme veut… «On a créé ce produit, car de plus en plus de femmes s’intéressent aux bières artisanales et en apprécient les subtilités.

«C’est une entente mutuelle qui profite aux deux entreprises», ajoute Mme Girard.

image