18 octobre 2016
Une démolition critiquée
Par: L'Oeil Régional
:Le 155, chemin des Patriotes sera éventuellement démoli et le nouveau bâtiment comprendra notamment un rez-de-jardin et sera connecté à l’agrandissement autorisé en 2015. L'organisation aimerait inaugurer le lieu à l’été 2017.

:Le 155, chemin des Patriotes sera éventuellement démoli et le nouveau bâtiment comprendra notamment un rez-de-jardin et sera connecté à l’agrandissement autorisé en 2015. L'organisation aimerait inaugurer le lieu à l’été 2017.

L’absence d’un règlement de démolition à Mont-Saint-Hilaire explique en partie pourquoi le 155, chemin des Patriotes, une maison de pierres construite dans les années 1970, sera démoli par le Manoir Rouville-Campbell aux fins d’un projet d’agrandissement.

La nouvelle concernant le sort du bâtiment, publiée récemment dans L’Œil Régional, a suscité plusieurs réactions de la part de lecteurs qui jugeaient dommage qu’un aussi bel édifice soit condamné à la démolition.  

La Ville de Mont-Saint-Hilaire note entre autres qu’en l’absence d’un règlement, la démolition n’a pas à être soumise à un comité et aucun rapport d’inspection n’est exigé par la municipalité. «Le changement d’usage du bâtiment nécessite une mise aux normes qui s’avère très difficile avec le bâtiment actuel. La reconstruction est l’option retenue par les propriétaires», ajoute le porte-parole de Mont-Saint-Hilaire, Pierre Tadros.   

Rappelons que sur la propriété acquise par le Manoir Rouville-Campbell vers 2015, on entend aménager des espaces de détente et de massages pour des activités de type team building. Le projet nécessitera un investissement de 1,5 à 2 M$.

Il reste encore des détails à fignoler avant le début des travaux. Le comité consultatif d’urbanisme de Mont-Saint-Hilaire avait des réserves concernant l’ajout de cases de stationnement en façade, ainsi que sur le choix du zinc comme matériau de parement extérieur.

image