30 août 2017
Dérogation pour le Strøm Spa nordique
Une décision attendue cette semaine
Par: Denis Bélanger
Cette image fournie par la Ville montre à quoi ressemble la vue avant le sinistre ainsi qu’après la reconstruction. Photo: Gracieuseté

Les élus de Mont-Saint-Hilaire feront connaître, jeudi soir lors d’une séance extraordinaire du conseil municipal, leur décision concernant la hauteur maximale que pourra avoir le nouveau bâtiment du Strøm Spa nordique sur le chemin de la Montagne.

Rappelons qu’à la séance du 7 août, à la demande de plusieurs citoyens inquiets, les membres du conseil ont reporté l’adoption d’une dérogation mineure qui permettrait au bâtiment Est, seulement, d’avoir une grandeur maximale de 10,5 mètres (34 pieds). La grandeur maximale permise dans le règlement est de 8 mètres (26 pieds). C’est le comité consultatif d’urbanisme (CCU) de Mont-Saint-Hilaire qui a recommandé l’ajout de 2,5 mètres afin que le bâtiment ait un toit en pente, comme plusieurs de ses voisins. En principe, le toit devrait renfermer la mécanique du bâtiment

L’augmentation de la hauteur dérange puisque le spa est situé dans la zone A-16, secteur où l’on trouve des terrains vacants zonés résidentiels. On craint que ça vienne créer un précédent qui serait applicable partout ailleurs dans la zone pour les prochaines constructions.

Séance d’information

En vue de la séance de jeudi prochain, la Ville a tenu le 22 août une soirée d’information pour présenter les plans du projet de reconstruction du Spa, qui a été détruit par les flammes le lendemain de Noël. Selon le maire de Mont-Saint-Hilaire, Yves Corriveau, une vingtaine de citoyens étaient présents et les avis étaient partagés. «Il y en a qui sont contre. Il y en a qui veulent un toit plat, d’autres veulent un toit comme ceux du chemin de la Montagne. Les gens ont demandé d’avoir de l’information. Nous avons démontré un dossier solide, qui explique clairement les aspects du dossier. Il n’y aura quasiment pas d’impact.»

La soirée d’information n’a toutefois pas été appréciée par le nouveau parti politique municipal en devenir, Vision citoyenne, dont l’unique candidat annoncé à ce jour est Jean-Pierre Bessette II. Sur la page Facebook du parti, on a adressé à l’équipe de M. Corriveau quelques remarques cinglantes remettant en question le bien-fondé de l’exercice. «Nous avons été reçus par des gens aux bras croisés et en mode “nous parlons, nous n’écoutons pas”.»

Le parti politique demande aussi aux citoyens de se présenter en grand nombre à la séance extraordinaire.

Pourquoi cette semaine?

La tenue d’une séance extraordinaire le 31 août peut susciter quelques interrogations alors que la prochaine séance régulière a lieu moins d’une semaine plus tard le 5 septembre.

«Les gens du spa attendent après leur permis. Ils sont déjà en retard, ils s’attendaient à ce que ça passe au dernier conseil (7 août), souligne le maire Yves Corriveau. Chaque jour compte énormément pour leur défi d’ouvrir avant le temps des fêtes. Ça a des aspects économiques importants pour eux ainsi que pour Mont-Saint-Hilaire. On leur donne un coup de main pour leur permettre de remettre le permis le plus tôt possible.»

L’assemblée publique de jeudi doit commencer à 19h30 à la salle du conseil de l’hôtel de ville. Notons que l’avis public de la Ville à cet effet indiquait que la séance se tiendrait au pavillon Jordi-Bonet. La municipalité a publié un erratum pour indiquer le bon lieu.

image