22 juin 2017
Une cure de rajeunissement du skatepark demandée
Par: Denis Bélanger
Antoine Cléroux, Félix Jobin et Émile Henry devant le planchodrome de Saint-Basile-le-Grand.

Antoine Cléroux, Félix Jobin et Émile Henry devant le planchodrome de Saint-Basile-le-Grand.

Le planchodrome de Saint-Basile-le-Grand est désuet et aurait besoin d’être complètement rénové selon quelques jeunes utilisateurs qui mettent sur pied une pétition pour inciter la Ville à investir dans l’infrastructure.

Émile Henry, Antoine Cléroux et Félix Jobin se font les porte-parole d’une cure de rajeunissement du planchodrome. Un skatejam sera d’ailleurs organisé le 24 juin, dans le cadre des activités de la Fête nationale, dans le but de récolter des signatures pour la pétition. «Il va y avoir beaucoup de jeunes présents dans le cadre des festivités, ça risque de donner un très beau spectacle. Nous aurons une tente pour présenter la pétition et notre projet», note Antoine Cléroux.

De son côté, Émile Henry cogitait l’idée de rénover le planchodrome depuis des années et il a décidé d’agir cet hiver. Selon lui, l’infrastructure n’est pas adéquate pour les débutants. Il est aussi d’avis que les rampes de plastique sont dangereuses.

«C’est très glissant avec la rosée. Il y a un jeune qui s’est déjà cassé la gueule il y a quelques années. Il faudrait presque refaire le skatepark au grand complet. Il y a juste le béton qui est praticable pour le skate. On pourrait conserver la demi-lune et l’installer sur le gazon pour que les plus jeunes s’exercent dessus», poursuit Émile Henry.

Les trois adeptes de planche à roulettes ont eu un coup de main de la Maison des jeunes la Butte pour mettre sur pied la pétition et organiser le skatejam. «Ce qui est intéressant est que le projet vient des jeunes eux-mêmes. Nous sommes aussi d’avis que le skatepark aurait besoin d’être rénové», commente le directeur de la maison des jeunes, Martin Renaud.

Du côté de la municipalité, on assure ne pas avoir reçu de demande formelle concernant le planchodrome. «Il n’y a rien qui a été déposé et il est donc difficile de commenter davantage, ajoute le directeur général de la Ville, Jean-Marie Beaupré. Les gens sont invités toutefois à présenter un projet au prochain processus du budget participatif.»

Félix Jobin avait d’ailleurs déposé un projet pour améliorer le planchodrome, en ajoutant une structure pyramidale, dans le cadre de la troisième mouture du budget participatif en 2016. Son projet a terminé deuxième au scrutin dans la catégorie des projets jeunesse (10 à 17 ans) au profit de l’aménagement d’une piste de voitures téléguidées. 

image