16 novembre 2018
Une brèche dans le CAZA-16
Par: Denis Bélanger

La construction de 6 jumelés sur Ozias-Leduc à Mont-Saint-Hilaire a surpris et déçus certains citoyens qui croyaient que le terrain en question ne serait pas développé. Le conseil municipal admet qu’il l’a peut-être échappée, mais qu’il ne pouvait pas refuser de délivrer le permis de construction au moment où la demande a été déposée.

Le président de l’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire, Pierre Nault, a fait notamment le reproche de ces constructions lors de la période de questions de la séance ordinaire du conseil municipal du 5 novembre. Rappelons qu’à la suite de demandes des citoyens, le Comité sur l’avenir de la zone A-16 (CAZA-16) avait eu le mandat de trouver une solution pour retirer de la haute densité deux zones dans le secteur d’Ozias-Leduc, H-111 et H-114. L’adoption du plan d’urbanisme durable avait d’ailleurs été retardée pour donner le temps au comité de trouver des solutions. On avait notamment émis des réserves foncières pour freiner le développement, mais pas pour l’ensemble de ces deux zones.

«À l’époque, on s’était dit que, s’il y avait un terrain de la zone H-114 où l’on ne devait pas construire, c’était sur celui qui donne vue sur la falaise du pain de sucre. On a émis une réserve foncière sur cette partie de la zone qui a été subdivisée, explique le conseiller municipal et membre du CAZA-16, Émile Grenon Gilbert. Si on avait à revenir dans le temps, on aurait peut-être fait autrement. Mais le dossier des jumelés est venu au Comité consultatif d’urbanisme. Le terrain n’était pas desservi par une réserve foncière et le permis était demandé, on ne pouvait pas le refuser.»

Des postes à combler

La Ville de Mont-Saint-Hilaire doit de plus combler prochainement trois sièges au CAZA-16. Éloïse Charpentier-Blanchette et Catherine Lochou-Berthiaume qui avaient été nommées en janvier dernier pour un mandat d’un an, ainsi que François Paradis, ont quitté la table. Les gens intéressés à siéger au comité, qui doit étudier plusieurs scénarios pour la zone A-16, dont l’acquisition complète des terrains, doivent envoyer leur candidature à la municipalité au plus tard le 16 novembre. Les autres membres du comité sont les citoyens Rachel Provost, Jean-Yves Héroux, Claude Roy et Olivier Goyette, les conseillers municipaux Émile Grenon Gilbert, Louis Toner et Sylvain Houle ainsi que le directeur du service de l’aménagement du territoire et de l’environnement, Bernard Morel.

 

image