20 mai 2015
Une bonne frousse à La Ronde signée Acmé
Par: L'Oeil Régional
La Maison Rouge-Labyrinthe de la terreur a été conçue et construite par Acmé, une entreprise de Belœil.

La Maison Rouge-Labyrinthe de la terreur a été conçue et construite par Acmé, une entreprise de Belœil.

La Maison Rouge-Labyrinthe de la terreur a été conçue et construite par Acmé, une entreprise de Belœil.

La Maison Rouge-Labyrinthe de la terreur a été conçue et construite par Acmé, une entreprise de Belœil.

La Maison Rouge-Labyrinthe de la terreur a été conçue et construite par Acmé, une entreprise de Belœil.

La Maison Rouge-Labyrinthe de la terreur a été conçue et construite par Acmé, une entreprise de Belœil.

La Maison Rouge-Labyrinthe de la terreur a été conçue et construite par Acmé, une entreprise de Belœil.

La Maison Rouge-Labyrinthe de la terreur a été conçue et construite par Acmé, une entreprise de Belœil.

ATTRACTION. Après Peur Dépôt, Acmé Services Scéniques s’aventure pour une seconde fois dans l’univers de la peur. L’entreprise de Belœil a préparé une expérience frissonnante aux visiteurs de La Ronde avec la conception d’une maison hantée.

Le parc d’attractions montréalais a inauguré, le 14 mai, son nouveau joujou: la Maison Rouge-Labyrinthe de la terreur. Le succès des conteneurs de Peur Dépôt, depuis deux ans, a donné envie à La Ronde de détenir sa propre maison hantée ouverte à l’année.

La Ronde a ainsi fait appel au concepteur de Peur Dépôt, Acmé Immersif, filiale d’Acmé Services Scéniques, pour développer la nouvelle attraction. Une première collaboration entre la firme spécialiste en décor et la propriété de Six Flags.  

«On a travaillé avec eux pendant une année sur un concept différent (que celui de Peur Dépôt). On voulait vraiment leur donner un modèle clés en main qui correspond à l’environnement de La Ronde», explique le porte-parole d’Acmé Immersif, Sylvain Massé.

Des clowns épeurants

Le concept de la Maison Rouge est tourné vers l’univers du carnaval et des clowns. «Notre histoire est très simple. On a un fun house des années 40 qui a été abandonné. Nos trois personnages principaux- notre grand clown avec ses deux suiveux- ont squatté le fun house. Ils ont récupéré tout ce qu’il pouvait pour proposer votre pire cauchemar», raconte M. Massé.

L’attraction, qui est au pied du manège Goliath, se divise en deux parcours différents: le «Creepy» et le «Spooky». Le visiteur longe des corridors sombres qui mènent à de nombreuses pièces. À travers les deux parcours, des «obstacles» (sons, jeux de lumière, objets terrifiants…) et des clowns fous et déments surgissent à tout moment pour vous faire frémir… et vous entendre hurler.

«Les gens ont peur des clowns, indique M. Massé. C’est quelque chose de très viscéral.»

Retour de Peur Dépôt

L’attraction Peur Dépôt d’Acmé Immersif reviendra au Vieux-Port de Montréal, du 26 juin au 1er novembre, avec une nouvelle monture, annonce Sylvain Massé. «On a un très beau projet avec Peur Dépôt qui s’en vient. On a amélioré le produit. C’est plus long, c’est plus épeurant et on a ajouté un jeu avec différents niveaux.»

Inauguré en 2013, Peur Dépôt offre dix parcours sensoriels sous le thème de la peur à l’intérieur de conteneurs. Le projet a été élaboré avec l’aide de l’auteur Patrick Sénécal, anciennement de Mont-Saint-Hilaire. Une des scènes de son roman Aliss, publié en 2000, a servi pour un des parcours.

image