10 mai 2017
Un succès geek à l’ombre du mont Saint-Hilaire
Par: Karine Guillet
Un succès geek à l'ombre du mont Saint-Hilaire

Un succès geek à l'ombre du mont Saint-Hilaire

Le site web Geeks are Sexy attire chaque mois près de trois millions de pages vues en provenance du monde entier. Peu de québécois savent que l’artisan de cette véritable mecque Geek est un papa de Mont-Saint-Hilaire qui voulait au départ profiter de la naissance de son premier enfant pour améliorer son anglais.

Geeks are Sexy (GAS) offre tous les jours des nouvelles à ses abonnés sur la culture geek, en passant de nouvelles scientifiques à la culture populaire jusqu’au cosplay (déguisement en personnage populaire). Depuis sa création en 2005, le site Web a généré 300 millions de pages vues. La page Facebook de GAS compte pour sa part plus de 580 000 fans.

Au départ, Geeks are Sexy se voulait le projet personnel Yan Fortin. Lui-même administrateur de systèmes, Yan Fortin s’est d’abord adressé aux techniciens en informatique, avec quelques à côtés.

«On s’est retrouvé du jour au lendemain à la maison, se rappelle M. Fortin. Pour combler mon temps, je me suis dis que j’allais partir ça pour le fun. Je ne pensais pas que ça mènerait nulle part.»

Tranquillement, M. Fortin a réorienté son blogue pour mieux cadrer avec l’intérêt du lectorat grandissant, en y intégrant plus d’éléments de la culture populaire comme des films, des super-héros et du cosplay. Un jour, il a mis en pratique une légende urbaine, qui disait qu’on pouvait sauver un disque-dur en le mettant au congélateur. L’expérience a remporté un succès inespéré auprès des internautes.

Il a finalement décidé de quitter son emploi pour se consacrer pleinement à son site web après la naissance de son troisième enfant, en 2011. Son travail d’administrateur de système lui demandait parfois de travailler le soir et les fins de semaines, ce qui devenait difficile pour gérer avec la marmaille. C’est sans compter que son site Web, sur lequel il travaillait à temps perdu, générait plus de revenus que son emploi.

Lectorat masculin

Alors que le lectorat de GAS était auparavant fortement masculin, les femmes représentent aujourd’hui 40% de ses fidèles. La majorité des lecteurs ont entre 25 et 35 ans et 60% proviennent des États-Unis. Environ 8% des lecteurs sont canadiens.

«Quand j’étais jeune, être nerd c’était pas très populaire; mais avec les années, les gadgets sont arrivés et des gars comme moi, des geeks, sont devenus essentiels. C’est rendu populaire le savoir, la connaissance. C’est plus valorisé que c’était avant.»

Horaire atypique

Le travail de Yan Fortin consiste en grande partie à rechercher et à créer du contenu pour alimenter le site Web. La journée de travaille commence tous les jours vers 6h20. Tous les matins, Yan Fortin part à la recherche d’aubaines qu’il pourrait revendre à ses lecteurs sur son site Internet. Affilié au site de vente en ligne Think Geek et Amazon, l’entrepreneur tire une partie de ses revenus des produits vendus sur son site.

Dès le départ des enfants pour l’école, vers 7h30, jusqu’au soir, il s’active ensuite à la création de contenu. «C’est on et off, ce n’est pas une job comme les autres. On est toujours en vacances et on est jamais en vacances.»

La gestion des réseaux sociaux, comme Instagram, Twitter et Facebook, prend quand à elle 20% de son temps. Les réseaux sociaux sont d’ailleurs un indispensable aujourd’hui, puisque la majorité des gens y consomment leurs nouvelles, soutient-il.

Projets

Outre Geeks are Sexy, Yan Fortin a aussi lancé le site humoristique FailDesk, dédié aux techniciens en informatique. Il songe aussi à développer un site de rencontre; une demande fréquente de ses lecteurs.

«J’ai déjà eu des gens qui se sont rencontrés dans la section commentaires de mon site et qui se sont mariés. Je connais deux couples.»

image