12 juin 2019
Pour les 45 ans du Rêve du Diable
Un spectacle qui a du panache le 28 juin
Par: Olivier Dénommée
Le Rêve du Diable a pendant plusieurs années été un duo entre Gervais Lessard et Michel Morin, surnommé Le Clin. À Chants de Vielles s’ajoutera Daniel Lemieux. Photo gracieuseté

Le Rêve du Diable a pendant plusieurs années été un duo entre Gervais Lessard et Michel Morin, surnommé Le Clin. À Chants de Vielles s’ajoutera Daniel Lemieux. Photo gracieuseté

Fondé en 1974 – deux ans avant la naissance de La Bottine souriante –, le groupe Le Rêve du Diable a été le précurseur du renouveau du folklore québécois et continue encore aujourd’hui d’inspirer les jeunes musiciens qui font perdurer la tradition. En formule trio, Le Rêve du Diable remontera dans le temps le 28 juin au festival Chants de Vielles.

Cofondateur du Rêve du Diable, Gervais Lessard est aux premières loges pour constater l’évolution de l’intérêt pour la musique traditionnelle québécoise au fil des années. « À nos débuts, on était pas mal tout seuls à faire du trad, puis La Bottine et les autres ont suivi. On a connu le creux des années 80 puis la reprise et l’effervescence. Aujourd’hui, je dirais que le folk québécois va bien parce que de plus en plus de jeunes s’intéressent à ce style », relate Gervais Lessard, fier de constater que la relève pour le trad québécois est bien présente. « Ce n’est pas rare que les jeunes connaissent notre répertoire par cœur et chantent avec nous en spectacle. C’est bon signe! »
Invité par Chants de Vielles pour souligner ses 45 ans d’existence, Le Rêve du Diable promet le 28 juin un survol de toute sa discographie – 8 albums parus entre 1976 et 2013 – en formule trio. « Comme on n’a qu’une heure pour jouer, on devrait jouer entre 1 et 3 chansons de chaque album, dont certaines qu’on remaniera pour l’occasion. Je ne sais pas encore lesquelles seront au programme… on risque de s’asseoir autour d’une bière pour décider de tout ça! », raconte M. Lessard. Pour cet anniversaire, il sera sur scène avec Claude « Le Clin » Morin, son complice de longue date, et Daniel Lemieux, qui a officiellement joint Le Rêve du Diable ces dernières années.
Le spectacle organisé sur la scène Jean-Paul Guimond inclut également une performance du jeune trio É-T-É, qui marie le trad à des influences allant du folk au jazz en passant par le classique, et celle du groupe féminin Galant, tu perds ton temps. Cette soirée festive doit débuter à 19 h 30.

Un Chevreuil très présent
Gervais Lessard sera non seulement sur scène pour son spectacle avec Le Rêve du Diable, mais il animera aussi quelques ateliers au courant de la fin de semaine. « J’ai imaginé un atelier il y a plusieurs années et Chants de Vielle a accepté de me laisser l’essayer : un atelier de blagues que l’on peut raconter entre deux chansons. Évidemment, c’est une activité familiale alors il faudra se garder une réserve pour les plus salasses! », rassure-t-il en riant. Il participera également à un atelier de chansons à boire et un autre sur le thème des bateaux.
De plus, M. Lessard a reçu le titre de « Chevreuil » de cette quinzième édition de Chants de Vielles, ce qui veut dire qu’il pourra s’introduire dans n’importe quel spectacle de la programmation pour participer avec les autres musiciens présents. « Lorsque je participe à un festival, j’essaie d’aller voir le plus de spectacles possible. À Chants de Vielles, nous sommes choyés d’avoir accès à un des plus beaux sites au Québec », insiste-t-il. Il ne faut donc pas se surprendre de croiser à plusieurs reprises Gervais Lessard du jeudi 27 juin au dimanche 30 juin à Saint-Antoine-sur-Richelieu!
Pour plus de détails sur la programmation de Chants de Vielles ou pour se procurer des billets : chantsdevielles.com.

image