20 février 2017
Un service de nutritionniste à l’épicerie
Par: Karine Guillet
IGA Pepin a placé stratégiquement le kiosque de la nutritionniste devant la section des aliments biologiques et sans gluten.

IGA Pepin a placé stratégiquement le kiosque de la nutritionniste devant la section des aliments biologiques et sans gluten.

ÉPICERIE. Depuis le début de l’année, une nutritionniste sillonne les rangées du IGA Pepin de Beloeil. Une initiative locale qui s’inscrit directement dans la stratégie d’entreprise de miser sur l’expérience du client pour séduire le consommateur.

L’idée d’inclure une nutritionniste à l’offre de service de l’épicerie est née d’une rencontre entre la famille Pépin et de la Clinique M Nutrition, qui dispense les services en magasin. L’offre cadrait parfaitement avec la mission de l’entreprise, de «créer une expérience client donnant le plaisir de mieux manger».

Un service qui allait dans le même sens que celui d’un chef, implanté, il y a quelques années, ou même du panier adapté Caroline.

«L’expérience client inégalée, quand on embarque là-dedans, on sait que ce n’est plus une guerre de prix. C’est une conviction, un service, un ensemble», note le directeur général du magasin, Stéphane Arsenault

La nutritionniste Marjolaine Mercier, fondatrice de la clinique, témoigne que les clients ont souvent des questions précises lorsqu’ils rencontrent une nutritionniste.&nbsp; «On s’est dit que ce serait le <@Ri>fun<@$p> de le faire sur place de se promener dans les allées afin de faire l’enseignement sur place; comment se retrouver sur les étiquettes, afin de faire un enseignement personnalisé.»

Les clients veulent mieux manger

Le supermarché constate de plus en plus que les clients ont davantage le goût de mieux manger. L’entreprise constate d’ailleurs une hausse des ventes de produits biologiques et sans gluten, alors que les produits tels que la liqueur et les croustilles sont en diminution. La nutritionniste souligne également un engouement vers le végétarisme et les légumineuses.

«Il y a une demande qui est là et c’est l’éducation qui en est responsable. Le gluten, il y a quelques années, personne ne savait ce que c’était; et là, nous avons une section complète [sans gluten]», témoigne M. Arsenault.

Parmi sujets &nbsp;fréquemment abordés, Mme Mercier cite notamment les problèmes cardiovasculaires, le cholestérol, les fibres, le microbiote (ensemble des organismes vivants dans l’intestin) de même que les aliments transformés.&nbsp;&nbsp;

Un seul magasin pour l’instant

Une nutritionniste est pour le moment disponible deux fois par semaine, les lundis soirs et les vendredis matins, à l’épicerie de Beloeil. Afin de faciliter le contact avec les clients, les nutritionnistes ont choisi de présenter un type de produit différent toutes les semaines. «Il va y avoir différentes thématiques. La nutritionniste va chercher différents produits dans l’épicerie pour les montrer, donner des options de meilleurs choix pour prévenir les problèmes de santé et même donner des idées de recettes pour les intégrer au menu», explique Mme Mercier.

Le grossiste a comme objectif d’implanter ce service dans ses autres magasins, si la demande est au rendez-vous et si les autres magasins s’y prêtent. «Au lieu d’éparpiller le service, on a décidé de le concentrer à Beloeil pour voir si ça fait une différence. On est en train de voir comment la clientèle réagit à ça», explique-t-il.

image