28 avril 2021
Les saveurs de la tentation de Marthe Saint-Laurent
Un roman « feel-good » à dévorer
Par: Olivier Dénommée
La résidente de Saint-Antoine-sur-Richelieu propose, dans Les saveurs de la tentation, une belle histoire où s’entremêlent la sensualité et les plaisirs de la table. Au roman se greffent 21 recettes. Photo gracieuseté

La résidente de Saint-Antoine-sur-Richelieu propose, dans Les saveurs de la tentation, une belle histoire où s’entremêlent la sensualité et les plaisirs de la table. Au roman se greffent 21 recettes. Photo gracieuseté

Ceux qui ont lu et apprécié La mort à ma table, le premier roman de Marthe Saint- Laurent, auteure résidant à Saint-Antoine-sur-Richelieu, seront heureux de savoir qu’ils peuvent à nouveau suivre l’histoire de l’attachante Aurélie Martin dans son dernier livre, Les saveurs de la tentation.

Publicité
Activer le son

Même si Marthe Saint-Laurent ne voit pas ce nouveau roman comme une « suite », elle avait envie de redonner la parole au personnage d’Aurélie, maint nant dans la cinquantaine et bien décidée à profiter du célibat après de nombreuses déceptions et cicatrices amoureuses. « Le premier roman était plutôt triste. J’ai eu envie de la faire revenir dans un roman feel-good où elle fait face à toutes les tentations, autant charnelles que culinaires ou les voyages. » Les saveurs de la tentation n’est d’ailleurs pas qu’un voyage entre le Québec et la France, mais aussi « un voyage à travers les émotions et les états d’âme », précise l’auteure.

Les saveurs de la tentation

Les saveurs de la tentation a été complété l’été dernier, dans un contexte pandémique. Cela a donné à Marthe Saint-Laurent une idée pour agrémenter son livre. « Depuis un an, les gens ont repris goût à cuisiner de la bonne bouffe. Dans mon livre, Bastien, le prétendant d’Aurélie, aime cuisiner et plusieurs plats ont été intégrés au roman. L’idée m’est venue plus tard d’ajouter des recettes à la fin de presque chaque chapitre, un petit bonus! »

L’Antonienne admet au passage que ce n’est pas elle qui cuisine chez elle, mais que son mari a réalisé la plupart des recettes qu’elle propose au fil du roman. D’ailleurs, les recettes sont généralement liées au thème de chaque chapitre, dont les titres mettront assurément un sourire aux lèvres des lecteurs (par exemple : « Caresses et cari vert » propose en fin de chapitre une recette de poulet au cari vert). « Les mots dans les titres des chapitres ont été choisis soigneusement, ils donnent une saveur et une ligne directrice au chapitre! », mentionne Marthe Saint-Laurent.

Roman intimiste
L’auteure a un style bien à elle, misant sur une écriture au « je » et sur une structure non linéaire au début du roman pour garder un peu de suspense. « Je trouve que ce style d’écriture permet de s’identifier plus facilement au personnage d’Aurélie Martin. J’ai un style plutôt intimiste et les gens me disent souvent que je décris leurs émotions à travers mes livres », estime Marthe Saint-Laurent.

L’auteure prévient que Les saveurs de la tentation contient aussi quelques scènes intimes, chargées de sensualité. « Les scènes sont détaillées, mais pas disgracieuses. On reste dans la sensualité et le désir, avec un côté épicurien. »

La tête toujours pleine de projets, Marthe Saint-Laurent confirme qu’un autre livre est actuellement en rédaction en vue d’une
parution en début d’année prochaine. « Il ne s’agit pas d’un roman cette fois, prévient-elle, mais je ne dis pas qu’il n’y aura pas dans le futur un autre roman mettant en vedette Aurélie, que j’affectionne beaucoup! »

Les saveurs de la tentation, publié chez Les Éditeurs réunis, est en vente en librairie depuis le 21 avril. Un roman à savourer sans modération!

image