24 novembre 2015
Un plan de rechange
Par: Denis Bélanger
Erik Bazinyan donnant quelques conseils à un «élève».

Erik Bazinyan donnant quelques conseils à un «élève».

La vie donne toujours de surprenants rebondissements. Au départ, ce n’est pas Erik Bazinyan qui devait enseigner la boxe au jeune Complexe BTT Canada-Belœil.

Le propriétaire Michaël Dubois avait d’abord approché l’ancien boxeur professionnel Sébastien Demers. Mais ce dernier a décidé de demeurer au Prostar MMA de Belœil. Michaël a dû alors se trouver un plan B.

«C’est un bon ami à moi qui s’entraîne ici, Francis Charbonneau, qui m’a parlé de Bazinyan. Il l’a contacté et après on a pu se rencontrer. Erik et moi étions pas mal sur la même longueur d’onde. Ça a pris une heure et tout était réglé. Le tout s’est enchaîné pour le mieux.»

Présentement, ce sont surtout des athlètes professionnels qui viennent au gymnase pour profiter des conseils d’Erik. «C’est un boxeur qui se démarque par sa technique. Il est très élégant dans le ring et enseigne la boxe dans la même lignée», ajoute Michaël Dubois.

Pour sa part, Erik Bazinyan adore le chapeau d’enseignant. «J’avais fait ça auparavant pour deux mois. Là, je viens deux fois semaine. J’aime apprendre la boxe aux gens, car c’est ma passion. J’adore donner les conseils aux gens pour leur permettre de se corriger», ajoute celui qui a plus de 100 combats amateurs derrière la cravate. 

À lire aussi:

Bute peut gagner

Dans le coin de son meilleur ami

image