6 août 2020
Un petit pas
Par: Vincent Guilbault

Vincent Guilbault

J’ai donc ici une dernière petite réflexion avant de partir en vacances. Vous me pardonnerez donc d’être un peu décalé de l’actualité!

Publicité
Activer le son

Les théories du complot m’ont toujours fasciné. C’était trop gros. Et on pouvait en rire. On pouvait rire des gens qui étaient persuadés que la terre était plate. Pourtant, même les Grecs, avec des poteaux et l’ombre du soleil, ont réussi à prouver que la terre était une sphère. Aujourd’hui, les images haute définition et nos observations directes de la sphère ne nous permettent même plus de douter. Sauf pour quelques hurluberlus. Alors, je me permets de rire d’eux.

Puis, il y a eu les tours du World Trade Center à New York. C’était tellement gros comme événement, comment un tel événement a-t-il pu survenir? Et c’est là que l’on comprend qu’il faut seulement un petit pas entre « questionnement » et « complot ».

Journaliste spécialisé en complot, Christian Page parle souvent du biais de proportionnalité. « Les gens ont tendance à penser que la cause doit être égale aux conséquences. On a de la difficulté à imaginer que Lady Di, par exemple, est morte parce que son chauffeur tentait de semer des paparazzi : on veut croire qu’il y a quelque chose de plus grand derrière. »

Les tours du World Trade Center? Ça ne peut pas juste être quelques terroristes qui ont pris le contrôle d’un avion avec des exactos et en suivant des cours sur des simulateurs de vol. Ça doit être orchestré de l’intérieur! Paraît qu’il n’y avait pas de juifs ce jour-là dans les tours! Ah oui, et le métal ne fond pas à cette température. Pis voir que la CIA n’était pas au courant.

Toutefois, depuis quelques semaines, les théories du complot, c’est une tout autre patente. Ça nous touche tous. Pas parce que nous sommes crackpot. Parce qu’il n’y a qu’un petit pas à faire.

Un petit pas. Du genre, se demander pourquoi le docteur Arruda ne voulait pas conseiller le masque alors qu’il l’impose aujourd’hui. La réponse simple, c’est que la science évolue. Mais, il n’y a qu’un petit pas pour se dire qu’il a sûrement subi des pressions. Puis un autre petit pas pour se dire qu’il a sûrement des intérêts financiers dans la vente de masques. Puis qu’il est contrôlé par le gouvernement. Ah oui, ce gouvernement qui est lui-même contrôlé par la méchante Organisation mondiale de la santé. De petits pas en petits pas…

Et avec la prolifération de fausses nouvelles, même les gens les mieux renseignés et intentionnés peuvent en arriver à se demander s’il n’y a pas un peu de vrai dans tout ça.

Et malheureusement pour eux, ils vont souvent se retrouver mêlés à des conspirationnistes qui pensent que la COVID est une fake news qui sert à nous implanter des puces 5G et à nous enlever la démocratie. C’est triste, car il est permis de douter par exemple du port du masque. Mais ceux qui le font risque souvent de faire ce simple petit pas qui les amèneront du mauvais côté de l’histoire. Bonnes vacances à moi!

Si vous lisez ceci, c’est que je suis en vacances. Probablement encore vivant (je l’espère!) au Québec, sans surprise.

image