23 mai 2019
Un party pour les 50 ans de Polybel
Par: Vincent Guilbault
La directrice Geneviève Richard a aussi profité de la conférence de presse pour parler du cahier du 50e anniversaire de l’école, publié dans la dernière livraison de L’Œil Régional.
Photo Annie Beauregard | L’Œil Régional ©

La directrice Geneviève Richard a aussi profité de la conférence de presse pour parler du cahier du 50e anniversaire de l’école, publié dans la dernière livraison de L’Œil Régional. Photo Annie Beauregard | L’Œil Régional ©

Tous les élèves, membres du personnel et ceux qui ont été reliés à Polybel, de près ou de loin, d’hier à aujourd’hui, sont invités à participer à une soirée de « méga-retrouvailles », le 21 septembre prochain. La soirée mondaine sera le clou des célébrations du 50e anniversaire de l’école secondaire de Belœil.

Un verre souvenir sera remis aux convives, à leur arrivée, vers 18 h 30. En plus de prendre un verre et une bouchée dans l’un des Food truck qui seront sur place, les participants seront invités à revivre leur passage à la Polybel par un parcours historique entre les murs de l’école. En plus des nombreuses surprises au menu et de la danse, la soirée culminera avec un feu d’artifice vers 23 h, a souligné Julie Perreault-Malo, au nom du comité sur le 50e de l’école, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue le 15 mai.
Les billets pour l’événement sont limités. Ils sont disponibles en cliquant sur le logo du 50e sur la page d’accueil du site web de l’école ou directement à l’école au 450 467-0262, poste 5325.

Quelques dates
La directrice de l’école, Geneviève Richard, a profité de la conférence de presse pour revenir sur l’histoire de l’école secondaire Polybel, construite en 1969 sous le nom École polyvalente de Belœil. Ce n’est qu’en 1998 que le nom de Polybel, qui colle déjà au bâtiment, sera officiellement adopté. L’école a changé deux fois de commission scolaire, pour finalement faire son entrée en 1998 dans la Commission scolaire des Patriotes.
À son ouverture, l’école comptait environ 1660 élèves et offrait aussi des cours professionnels. Aujourd’hui, l’école accueille environ 1250 élèves, avec une année record d’environ 1900 en 1994.
Mme Richard a rappelé aussi le premier échange linguistique en 1975, où des élèves s’étaient rendus pendant deux semaines en Ontario. « Les voyages et les échanges linguistiques font encore partie des habitudes de l’école », indique la directrice.
Soulignons la destruction de la piscine en 2015 (créée en 1980 et remplacée par un gymnase), l’incendie de l’école Ozias-Leduc en 1981 qui a forcé une cohabitation des élèves des deux écoles pendant environ 20 mois et la création de la Fondation Polybel en 1996. En 20 ans, la Fondation a investi plus de 300 000 $ dans les différents projets destinés aux élèves.

image