25 septembre 2015
Un nouveau centre d’entrainement de sports de combat dans la région
Par: Denis Bélanger
Michaël Dubois a l'intention d'organiser des galas de boxe amateur à son nouveau centre d'entrainement.

Michaël Dubois a l'intention d'organiser des galas de boxe amateur à son nouveau centre d'entrainement.

Michaël Dubois est un mordu des sports de combats à un tel point qu’il a pris le pari d’ouvrir son propre centre entrainement, le Complexe BTT Canada-Belœil, sur le boulevard Bernard-Pilon à Saint-Mathieu-de-Belœil.

 «J’ai été attiré par les sports de combat en les regardant à la télé. Bien que j’écoute plus souvent les arts martiaux mixtes que la boxe, il n’y a pas une discipline que j’aime vraiment plus que l’autre, raconte M. Dubois, entraineur privé en musculation. Ça fait longtemps que je pensais à un tel projet, mais je ne croyais pas que c’était réalisable à  court terme. Si jamais je me plante, je pourrais toujours me dire que j’aurai essayé.»

Marché saturé?

Originaire de Sherbrooke, Michaël Dubois demeure à Eastman, en Estrie, et il ne pense pas déménager dans la région. En plus, il débarque dans un marché où l’offre des sports de combats est bien présente. À 160 mètres de son centre et environ deux minutes de marche sur le boulevard Bernard-Pilon, on retrouve l’Académie Impak MMA. Et à quelques minutes de là à Belœil sur la 116, y a le Prostar MMA.

«C’est un adon de la vie. Le local était parfait. Il est près de la 20 et me permet de pouvoir offrir certaines activités. En plus, c’était central pour mes entraineurs qui ne demeurent pas au même endroit», ajoute M. Dubois, qui travaille concrètement sur le projet depuis environ six mois. L’aventure aura nécessité un investissement de plus de 100 000$.

Des cours et des galas

Le Complexe se spécialisera dans le jiu-jitsu brésilien, la boxe ainsi que dans l’entrainement fonctionnel.  Lee Villeneuve, 1er  au Championnat du monde pro à Dubaï il y a quelques années, enseignera le jiu-jitsu. L’ancien boxeur professionnel du Groupe Yvon Michel, Sébastien Demers, s’occupera du noble art et Maxime Fredette, Bachelier en kinésiologie, sera responsable du cross-training.

«Je vise notamment une clientèle familiale. Le jiu-jitsu est un beau sport pour les jeunes. Il y aura une aire de repos pour les parents des jeunes inscrits», renchérit Michaël Dubois.

Ce dernier a aussi l’intention de tenir des galas de boxes amateurs contenant aussi du Grappling, un sport de combat apparenté à la lutte.  L’ouverture officielle du complexe aura lieu le 3 octobre.

image