24 octobre 2015
Un mystère policier campé dans la région
Par: Karine Guillet
Le tournage de la série Séquelles s'est en partie effectué à Saint-Jean-Baptiste.

Le tournage de la série Séquelles s'est en partie effectué à Saint-Jean-Baptiste.

Le tournage de la série Séquelles s'est en partie effectué à Saint-Jean-Baptiste.

Le tournage de la série Séquelles s'est en partie effectué à Saint-Jean-Baptiste.

Un mystère policier  campé dans la région

Un mystère policier campé dans la région

TÉLÉVISION.
La région sera en vedette dans le prochain thriller de Série +. L’équipe de tournages de la série policière Séquelles était de retour à Saint-Jean-Baptiste et Rougemont, la semaine dernière, pour tourner d’autres scènes.

 

Adaptée du roman Le Cri du Cerf de Johanne Seymour, la série Séquelle met en vedette Céline Bonnier dans le rôle-titre.

Lorsque le sergent Kate McDougall (Céline Bonnier) découvre le cadavre d’une fillette dans son lac des Cantons-de-l’Est, les soupçons se portent d’abord sur elle. Ancienne enquêtrice de crimes majeurs à Montréal rétrogradée en région, elle devra mener l’enquête la plus difficile de sa carrière, en plus de devoir prouver à ses supérieurs qu’elle est toujours capable de faire son devoir.

Le réalisateur Louis Bélanger (Post Mortem, Gaz Bar Blues, Route 132) signe la réalisation de cette série. Le réalisateur se dit heureux de tourner avec une telle distribution. «C’est très loin de ce que je fais comme genre de film. Mes films sont basés dans le quotidien, dans l’humanité ordinaire. Là, il y a des codes qui doivent être respectés pour créer du suspense. La caméra bouge, il faut que ce soit très fluide. Il y a un langage cinématographique qui est plus proche du thriller», explique-t-il.

Saint-Jean-Baptiste devient l’Estrie

L’équipe de tournage s’était déjà arrêtée à Saint-Jean-Baptiste au début du mois de septembre. Elle avait tourné des scènes devant l’école de l’Amitié et à l’extérieur d’un quadruplex. La cour du commerce Camions A & R Dubois a également servi au tournage d’une scène où l’on fait une macabre découverte.

Lors du passage de L’Œil Régional, mercredi matin, l’équipe s’était déplacée sur le Chemin du Moulin. Malgré le froid et les passages d’un hélicoptère bruyant près du lieu de tournage mercredi, l’ambiance était à la bonne humeur sur leplateau. Les sentiers de la montagne étaient pour la cause devenus la cache de Dave Thibault (Jean-Nicolas Verreault), l’un des suspects de l’enquête. La tension était palpable entre la policière et le suspect.

«[Thibault], c’est quelqu’un d’extrêmement malsain. Ce qui complique la situation, c’est qu’elle (Kate) n’est pas une flic standard. Elle traverse des interdits et elle a déjà eu une relation avec lui. Ce qui fait que les zones ne sont jamais bien claires entre qui est méchant et qui estgentil», fait valoir le réalisateur.

Comme l’action du livre se situe dans le village fictif de Brome-Perkins, la majorité du tournage s’est effectué dans les Cantons-de-l’Est. La production a tout de même fait un détour par la région, particulièrement parce que le paysage et les montagnes de la région lui permettaientde tricher. «Nous avons un automne extraordinaire. Nous avons tourné pendant presque un mois à l’extérieur et nous n’avons eu qu’une seule journée de pluie. Ce sont de longues journées en plein air, mais le moral de l’équipe est bon, les acteurs sont sympathiques.»

Genre: Dramatique de six épisodes de 60 minutes

diffuseur: Série +

diffusion prévue: Hiver-printemps 2016

distribution:

Céline Bonnier (Kate McDougall)

François Papineau (Paul Trudel)

Élise Guilbault (Marquise Létourneau)

David Boutin (Sylvio Branchini)

Stéphane Crête (Jolicoeur)

Jean-Nicolas Verreault (Dave Thibault)

pour les curieux:

Tiré du roman Le Cri du Cerf, Johanne Seymour, éditions libre expression 2005 et

2012

pour ceux qui en veulent plus:

La série «Kate McDougall enquête» comporte plusieurs romans, dont

Le Cercle des Pénitents, Le défilé des mirages, Vanités et Eaux fortes.

image