23 août 2019
Un meilleur accès à la justice
Par: Denis Bélanger

Le système judiciaire et ses nombreuses procédures administratives ne sont pas simples à comprendre pour Monsieur et Madame tout le monde qui n’ont jamais porté de toge ou brandit de maillet. J’ai toujours trouvé que nos décideurs n’en faisaient pas assez pour démocratiser le tout. Un premier pas a été franchi il y a plusieurs années en augmentant à 15 000$ le montant à réclamer aux petites créances, division de la cour qui ne requiert pas d’avocat. Mais là Québec risque d’en faire un autre dès 2021 pour ceux couvert par le district judiciaire de Saint-Hyacinthe. Des cases de stationnements gratuites à la pelle!

En effet, toutes les activités publiques du palais de justice de Saint-Hyacinthe seront relocalisées temporairement en 2021 dans un ancien local d’épicerie situé dans le secteur du centre commercial principal. Cet emplacement est justement accompagné de plusieurs cases de stationnements. Il n’y a présentement pas de parcomètres et souhaitons-le que ça demeure ainsi.

À l’emplacement actuel, il y a des parcomètres. Vous restez une journée entière, ça va revenir cher. J’ai vu à quelques reprises pendant la couverture de gros procès touchant la Vallée-du-Richelieu des avocats et autres professionnels devoir courir pour remettre de l’argent dans les horodateurs, le vrai terme exact de parcomètre, car il n’en avait pas mis assez. Si vous en mettez trop, bien vous risquer de payer certaines heures dans le beurre. C’est un concept que je n’aime pas beaucoup que de devoir payer pour pouvoir accéder au palais de justice. Donc c’est une bonne chose la relocalisation temporaire. Évidemment, ce sera temporaire. Espérons que l’on n’imposera pas des limites ridicules de stationnement comme 15 ou 30 minutes.

Mais rassurez-vous, c’est encore pire ailleurs pour les frais de stationnement. À l’époque où je travaillais à Longueuil, il fallait payer parfois 16$ pour rester toute la journée. À Montréal, bien, trouver du stationnement proche demeure aussi tout un défi. Gratuit impossible.

Heureusement que les cours municipales siègent aux hôtels de Ville de Belœil et Mont-Saint-Hilaire. Pour contester un ticket de moins de 100$, pas besoin de payer pour se stationner. À Mont-Saint-Hilaire, le stationnement est encore plus facile qu’à Beloeil alors qu’il y en a de l’espace pour se garer. J’espère pour les citoyens que le stationnement sera aussi accessible si l’hôtel de ville à Mont-Saint-Hilaire est relocalisé à un autre endroit. Et aussi gratuit. Et si l’hôtel de ville reste là, il faudra voir quelle sera la dynamique du stationnement dans un contexte d’un développement de la rue Saint-Georges qui entrainera une ouverture de Centre-civique sur cette rue.

image