23 septembre 2020
Une formule OBNL pour le café bistro Chez Nelson
Un lieu pour dynamiser la communauté
Par: Vincent Guilbault
Des membres du conseil d’administration et des bénévoles devant le nouveau café bistro Chez Nelson.  Photo Niry Duchesne�Des membres du conseil d’administration et des bénévoles devant le nouveau café bistro Chez Nelson.  Photo Niry Duchesne�

Des membres du conseil d’administration et des bénévoles devant le nouveau café bistro Chez Nelson. Photo Niry Duchesne

Le client du café bistro Chez Nelson retrouvera, comme à bien des endroits, une offre de café spécialisée et un menu du jour proposant des produits de la région. Mais ce qui différencie de prime abord le bistro d’un autre restaurant, c’est d’abord l’hommage assumé au patriote Wolfred Nelson, qui a participé à la bataille de Saint-Denis. Mais c’est surtout que le restaurant est géré par un organisme à but non lucratif (OBNL) et dont le but est de donner aux gens de Saint-Denis-sur-Richelieu un lieu de rencontre.

Publicité
Activer le son

Situé sur le chemin des Patriotes, sur les rives de la rivière Richelieu, le café bistro Chez Nelson a ouvert ses portes le 27 août dernier, malgré la pandémie. « Un vrai miracle », selon Joannie Bourgeois, présidente bénévole du conseil d’administration. « En seulement quatre mois, une équipe de bénévoles, de passionnés, de dévoués, voire d’acharnés, a réussi à mettre sur pied un rêve : un lieu rassembleur pour échanger, discuter autrement que derrière un écran et, bien sûr, manger et boire. C’est le projet de tout un village. »
Les dons de la Caisse Desjardins et des députés Simon Jolin-Barrette et Xavier Barsalou-Duval ont permis de lancer une campagne de financement qui a permis de ramasser 40 000 $ en moins d’un mois. Ce montant a permis au restaurant de voir le jour et d’embaucher la dizaine d’employés qui composent le personnel. De nombreux bénévoles et artisans sont venus mettre la roue à l’épaule pour affirmer encore plus l’aspect communautaire de l’endroit. Les noms des donateurs et des bénévoles tapissent d’ailleurs les murs de l’endroit.
La formule de l’OBNL et le modèle de l’économie sociale se sont rapidement imposés aux fondateurs du projet, qui forment aujourd’hui un conseil d’administration bénévole. Les profits de l’établissement seront investis dans le commerce et dans l’amélioration des conditions salariales des employés.

Un nouveau souffle pour le village
La mairesse de Saint-Denis-sur-Richelieu, Ginette Thibault, s’est dite heureuse de l’ouverture du café bistro. Surtout, rappelle-t-elle, que plusieurs restaurants et lieux d’hébergement ont fermé leurs portes dans les dernières années dans la municipalité, principalement en raison de départs à la retraite. « Le nouveau restaurant a notamment pu voir le jour grâce à Claude Jussaume, un entrepreneur local, qui a vu le potentiel du bâtiment, qui accueille aussi des travailleurs étrangers. Chez Nelson vient combler un vide indéniable. »
Membre du CA, Douce Labelle souligne que les administrateurs bénévoles de Chez Nelson se sont réunis dans une volonté de dynamiser le village et de créer un endroit rassembleur. Affichant des valeurs d’écoresponsabilité, la création de Chez Nelson est notamment l’occasion de mettre en valeur les produits agricoles de la région. « On veut mettre en valeur nos producteurs locaux, car Saint-Denis est un village agricole, avec beaucoup de familles qui travaillent avec acharnement à nourrir notre monde. Et on vient tous de traverser une période difficile et ce n’est pas terminé. Cette période nous conscientise à la solidarité, au fait d’avoir des gens autour de nous sur qui compter. On peut avoir un impact localement. »
Et le restaurant se veut le premier d’une longue liste de projets, dont une popote roulante, la présentation d’activités culturelles et la tenue d’activité nautique. Selon Mme Bourgeois, le bâtiment sera probablement agrandi pour accueillir davantage de tables et éventuellement des chambres pour de l’hébergement. « Le café n’est que le début! »

image