29 septembre 2016
Un coup de pouce pour les inspections des bâtiments
Par: Denis Bélanger
Tous les bâtiments commerciaux seront inspectés par la nouvelle ressource, dont le Carrefour Rouville-Laurier qui a succédé au centre commercial  incendié en août 2014.

Tous les bâtiments commerciaux seront inspectés par la nouvelle ressource, dont le Carrefour Rouville-Laurier qui a succédé au centre commercial incendié en août 2014.

INCENDIE. Les services de sécurité incendie de Mont-Saint-Hilaire et d’Otterburn Park obtiendront du renfort pour assurer l’inspection de ses bâtiments commerciaux et publics.

Benoît Roy a été embauché récemment à titre de technicien en prévention contractuel pour une période de cinq ans. Il travaillera quatre jours par semaine, soit deux jours pour chacune des deux Villes. Établi selon la convention collective, il aura un taux horaire de 25$ pour un total de 29 heures.

«Ça fait longtemps qu’on fait ces inspections. La personne qui s’occupait de ça avait beaucoup d’ouvrage. Nous avons donc embauché un préventionniste», explique le directeur du service de sécurité incendie de Mont-Saint-Hilaire, Jean Clément.

Benoît Roy inspectera les bâtiments comme les commerces et restaurants dont les risques d’incendie sont considérés moyens, ainsi que les édifices publics, les bâtiments commerciaux  et les constructions de huit logements et plus, dont les risques sont considérés élevés et très élevés. Près de 1800 bâtiments dans les deux municipalités présentent l’un de ces risques.

Certains bâtiments dont les écoles et les résidences pour personnes âgées sont inspectés annuellement, d’autres aux trois ans et aux cinq ans. «La nouvelle ressource devrait toutefois faire cette année le tour de tous les bâtiments. Plusieurs choses sont vérifiées lors des inspections, dont les sorties d’urgence», ajoute M. Clément.

 Bâtiments par degré de risque        

 

Risque

Mont-Saint-Hilaire

Otterburn Park

Moyen

840

286

 

Élevé

226

113

 

Très élevé

300

31

Total

1366

430

image