30 juin 2015
Un concept vert pour le nouveau centre des loisirs
Par: L'Oeil Régional
L'entrée principale du futur centre des loisirs de Belœil donnera sur la rue Hertel.

L'entrée principale du futur centre des loisirs de Belœil donnera sur la rue Hertel.

Le hall d'entrée du centre des loisirs.

Le hall d'entrée du centre des loisirs.

BELŒIL. Le centre des loisirs de la Ville de Belœil aura une empreinte écologique. Toit végétal, toiture blanche, pavé perméable, éclairage LED, récupération de l’eau de pluie; le futur bâtiment qui s’implantera sur le terrain de l’ancienne Église unie sera axé sur l’économie d’énergie et le développement durable.

Le concept architectural du centre des loisirs a été présenté mardi soir à la population. La Ville a arrêté son choix sur la proposition du consortium Lambda-Lainco.

L’immeuble de la rue Hertel qui sera érigé sur deux paliers, comprendra une grande palestre pour le club de gymnastique Arabesque, un gymnase, des salles multifonctionnelles, des bureaux et des locaux pour des organismes.

L’aspect visuel, le hall d’entrée et la disposition des locaux ont convaincu le comité de sélection, indique le porte-parole de la Ville, Louis-Jacques Pineault.

Le centre des loisirs aura aussi plusieurs aspects environnementaux. Le pavé perméable à l’avant et sur les côtés, par exemple, permettra lors des pluies d’alimenter en eau la végétation du terrain et de moins remplir les égouts pluviaux. La toiture aura aussi un système de récupération de l’eau de pluie pour approvisionner les toilettes.

Démolition en juillet  

Les travaux de démolition de l’ancienne Église unie sont prévus durant le mois de juillet.

Pour la première fois, Belœil élabore un projet en mode clés en main. Ce qui veut dire que le consortium conçoit le projet de A à Z (l’architecture, la démolition, la construction…) et doit respecter l’enveloppe budgétaire de 4,9 M$, dont 1,4 M$ en subvention du gouvernement québécois.

Seul l’aménagement du stationnement sera sous la responsabilité de la Ville qui prévoit investir 284 000$ l’an prochain. L’extérieur du centre des loisirs comprendra aussi l’aménagement de talus afin de couper le bruit et d’éviter que les lumières du centre ne viennent déranger les résidences autour en soirée.  

Du retard  

D’abord prévu pour décembre 2015, le bâtiment sera livré au printemps 2016. Le retard s’explique en raison de l’appel d’offres.

«On aurait été prêt début (2015). Le problème est qu’on est allé en appel d’offres et (parmi) les quatre firmes qu’on avait sélectionnées, deux nous ont dit ne pas être capables d’entrer dans le budget. Les deux autres ont essayé, mais ont enlevé des affaires. Donc, ce n’était plus conforme», explique M. Pineault.

La Ville a alors retiré l’aménagement paysager du 4,9 M$ et est retournée en appel d’offres. Le contrat a été octroyé en juin.

 

image