27 octobre 2015
Un changement de zonage contesté
Par: L'Oeil Régional
La maquette d'un des bâtiments projetés par les  Industries Bonneville.

La maquette d'un des bâtiments projetés par les Industries Bonneville.

BELŒiL. Les Industries Bonneville projettent d’ériger, l’an prochain, trois immeubles d’appartements locatifs sur l’avenue Carmen-Bienvenu à Belœil. Une partie des nouveaux bâtiments atteindrait jusqu’à six étages. Une hauteur qui provoque de l’inquiétude chez un autre promoteur et des résidents du quartier.

Dans ce secteur, le zonage actuel permet un maximum de quatre étages. Les Industries Bonneville demandent à la Ville de Belœil un changement de zonage autorisant la construction d’immeubles de six étages.

Plusieurs voisins ont fait part de leurs craintes concernant le projet, lundi soir lors de la séance du conseil municipal, principalement en raison de la hauteur et de l’architecture. Certains craignent aussi un impact sur la valeur de leur propriété.

Devant ces inquiétudes, le conseil municipal a décidé de reporter l’adoption du changement de zonage.

Selon le vice-président chez Constructions Jasmont, Stéphane Gariépy, la construction de blocs plus hauts viendra obstruer la vue et réduire l’intimité de ses clients, dont les propriétés sont à proximité des terrains des Industries Bonneville.

«C’est une question d’intégrité architecturale. Habituellement, quand on planifie un projet en urbanisme, tu y vas avec une gradation des volumes, une gradation de la densité. De passer de deux étages à six étages d’un côté de rue, c’est assez drastique», soutient-il.

Pas écrasant

La hauteur des immeubles proposés se fera en escalier. Ils partiront de deux étages pour atteindre graduellement à l’arrière six étages.

«Ça fait en sorte que de la rue Carmen-Bienvenu, on a un encadrement plus homogène de la rue  et on n’a pas l’impression d’avoir un bâtiment de six étages qui pourrait avoir un effet peut-être un peu écrasant», fait valoir le directeur du développement immobilier chez Industries Bonneville, Pascal Harvey.  

Le choix de construire des immeubles plus hauts était la solution pour augmenter le nombre d’unités, tout en évitant la construction de multiples bâtiments, indique M. Harvey.

Après une première séance d’information il y a deux semaines, les Industries Bonneville souhaitent poursuivre ses démarches de consultation auprès des citoyens. M. Harvey espère trouver un compromis avec le voisinage.

«On comprend qu’il y a de la place pour de l’amélioration et on y travaille actuellement. On va continuer de recevoir l’information de la part des citoyens»

image