27 septembre 2018
Un candidat pour le Bloc pot
Par: Karine Guillet
Le candidat du Bloc Pot, Razz E. photo: gracieuseté

Le candidat du Bloc Pot, Razz E. photo: gracieuseté

Le musicien et chanteur de métal Razz Evil défend les couleurs du Bloc pot dans Borduas. Malgré la décriminalisation imminente de la marijuana, le candidat croit que la province a encore bien du chemin à faire dans le dossier.

Résident de Mont-Saint-Hilaire, le musicien Alain Roussel, de son vrai nom, se dit bien conscient que ses chances de gagner sont minces. Représentant pour une compagnie de cannabis médical, il milite pour la légalisation du cannabis depuis 1994. Il déplore que de plus en plus de municipalités choisissent de «parker» des amateurs de cannabis dans des enclos en prohibant la consommation sur les lieux publics.
Il déplore également que la province ne fasse pas de place «aux 20 000 artisans du cannabis» en confiant la vente à une société d’État. «Ils travaillent comme des criminels parce que le gouvernement ne leur a pas fait de place et qu’il ne leur laisse pas l’occasion de se légaliser et de faire de la business. On ne [peut pas employer le mot] décriminaliser si on laisse 20 000 personnes dans la criminalité», croit-il.
À ce chapitre, il déplore que les municipalités ne prennent pas le temps de s’informer sur le potentiel économique que représente ce marché, optant plutôt pour la répression. Il souhaiterait à ce chapitre faire des représentations auprès des municipalités pour qu’elles assouplissent leur vision. En se présentant aux élections, il souhaite avant tout faire évoluer les mœurs autour de la consommation de cannabis. Il dit aussi souhaiter travailler à trouver des endroits où les amateurs pourront consommer en toute légalité.

image