3 mai 2018
Un autobus scolaire impliqué dans un accident de la route
Par: Denis Bélanger

L’autobus scolaire transportait une quinzaine d’occupants. Photos: Denis Bélanger

Ce véhicule sortait de l’entrée du Lussicam avant d’entrer en collision avec l’autobus scolaire.

Seulement un occupant de l’autobus a été blessé légèrement.

Un autobus scolaire transportant 13 élèves du Collège Trinité de Saint-Bruno-de-Montarville a été impliqué dans une collision impliquant plusieurs voitures, mercredi en fin de journée, en bordure de l’autoroute 20, à une centaine de mètres de la rue Bernard-Pilon. L’accident n’a fait que cinq blessés légers, dont un élève. Les victimes avaient toutes reçu leur congé de l’hôpital le soir même.

L’accident s’est produit vers 17 h devant l’entreprise de camionnage Lussicam sur la rue Nobel, à Saint-Julie. L’autobus n’a pas été lourdement endommagé. Un second autobus a été dépêché sur les lieux pour abriter les élèves en attendant leurs parents.

Quatre autres véhicules ont été impliqués dans l’accident. Sur les lieux, les images laissent entrevoir le pire pour le passager d’un Ford Focus Noir lettré, qui a été très endommagé. Les secours ont mis du temps à l’extirper de la voiture avant de le transporter en civière jusqu’à l’ambulance. L’homme a pu obtenir l’assistance d’une bonne samaritaine en attendant l’arrivée des services d’urgence. «La vie est bizarrement faite. Il venait juste de sortir du magasin. Il était venu porter mon truck. On se niaisait», a rapporté un autre homme travaillant dans les environs.

L’enquête se poursuit

Le porte-parole de la Régie intermunicipale de police Richelieu, l’agent Jean-Luc Tremblay, explique que c’est le Ford Focus Noir qui a été le premier véhicule à être impliqué dans la collision. La voiture sortait de l’entrée de Lussicam. «Il y avait du trafic sur Nobel en direction de Belœil, explique le policier. Le Focus voulait s’en aller en direction de Sainte-Julie [en traversant une voie]. Les véhicules de la première voie ont cédé le passage pour permettre son virage, poursuit M. Tremblay. Le véhicule était trop engagé quand l’autobus qui s’en allait en direction de Sainte-Julie est arrivé. Il n’y avait pas de trafic dans cette voie. Après avoir frappé le premier véhicule, l’autobus a dû faire certaines manœuvres et d’autres véhicules ont été frappés.»

Le travail de terrain est terminé, mais l’enquête se poursuit, a confirmé le policier.

L’autobus scolaire appartient à l’entreprise Les Autobus Robert, de Saint-Basile-le-Grand. Selon le directeur Louis-Martin Robert, une enquête est en cour. «Évidemment, le conducteur est rencontré dans ces situations là, dit-il. Selon la conductrice, elle a été surprise par le véhicule qui occupait le tiers de sa voie. Notre employée est une conductrice professionnelle avec son permis qui travaille chez nous depuis 30 ans. Elle était de retour sur la route le lendemain de l’accident.»

De son côté, la directrice générale du Collège Trinité, Josée Boileau, assure que les 13 élèves concernés ont regagné les bancs d’école le lendemain de l’accident. «On les a accueillis et rencontrés le lendemain. Pour nous, l’incident est maintenant clos et ça a permis de mesurer le travail d’équipe. Dès que nous avons été informés de l’accident, nous sommes entrés en communication avec les parents.»

image